Les Belges redémarrent du bon pied

Nicolas Colsaerts et Nicolas Vanhootegem ont réussi une honnête performance ce week-end à l'Open de Madère, où ils ont terminé tous deux à la 31e place ex-aequo. Ce qui leur permet de remonter quelque peu à l'Ordre du Mérite européen. Le Waterlootois est désormais 115e avec 25 927,93 euros de prize-money engrangés. Soit la dernière place permettant de conserver sa carte pour le circuit principal la saison prochaine! Il lui faudra cependant multiplier ce genre de performance d'ici la fin de la saison afin de réussir ce pari. Tout comme le Zoutois, désormais 167e avec 12447,51 euros de gain.

Hugues Feron

Nicolas Colsaerts et Nicolas Vanhootegem ont réussi une honnête performance ce week-end à l'Open de Madère, où ils ont terminé tous deux à la 31e place ex-aequo. Ce qui leur permet de remonter quelque peu à l'Ordre du Mérite européen. Le Waterlootois est désormais 115e avec 25 927,93 euros de prize-money engrangés. Soit la dernière place permettant de conserver sa carte pour le circuit principal la saison prochaine! Il lui faudra cependant multiplier ce genre de performance d'ici la fin de la saison afin de réussir ce pari. Tout comme le Zoutois, désormais 167e avec 12447,51 euros de gain.

De son côté, l'Anversois Didier de Vooght n'a pas passé le cut dans cette épreuve de Madère comptant également pour le Challenge Tour. Tout comme Jack Boeckx, non-qualifié pour l'épreuve portugaise, il a cependant enregistré une bonne nouvelle en officialisant ce lundi son contrat de sponsoring avec MexxSport. La marque de vêtements, déjà omniprésente en tennis et en ski alpin au niveau européen, élargit ainsi son horizon golfique au niveau masculin, alors qu'elle parraine déjà depuis plusieurs années la Brugeoise Valérie Van Ryckeghem. Un sponsor qui vise il est vrai un public mixte de la tranche 20-40 ans, qui apprécie les attitudes «urbaines» en sport, balance entre le corps et l'esprit...

Quoi qu'il en soit, Didier de Vooght est désormais prêt à repartir du bon pied sur le Challenge Tour. «Désormais, j'organise mes voyages moi-même, sans passer par la société de marketing IMG. Mes prochaines échéances sont l'épreuve du Maroc dans trois semaines, avant de démarrer véritablement le circuit dans un rythme soutenu de tournois début mai» nous explique l'Anversois. «Un rythme qui m'a manqué cruellement jusqu'ici. Lors des trois épreuves sud-américaines par exemple, mon jeu n'était pas encore en place. Ce qui se paie cash face à des joueurs locaux qui étaient «chauds comme la braise» (sic) ! A Madère, j'ai cependant commencé à retrouver mes sensations. Malheureusement, le déclic ne s'est pas produit au niveau des putts. Une situation frustrante qu'il faut savoir gérer en golf...».

L'ex-champion d'Europe amateur en 1997 à Genève, qui a remporté son premier tournoi professionnel à Nimègue en octobre dernier (où il défendra son titre en mai prochain cette saison) a en tout cas les moyens de ses ambitions. Tout comme Jack Boeckx (Rinkven International GC), vainqueur l'an dernier de la Lich Classic en Allemagne sur l'EPD Tour.

© Les Sports 2003