Auguste Mister Woods!

L'Américain rêve de devenir le premier joueur à s'imposer trois fois d'affilée sur le terrible parcours d'Augusta. Les outsiders se bousculent au portillon de la gloire...

Miguel Tasso
Auguste Mister Woods!
©EPA

Tiger Woods sera-t-il, dimanche soir, le premier jour à remporter trois fois d'affilée le légendaire Masters d'Augusta? Cela n'a évidemment rien d'impossible tant le numéro un mondial fait figure de grandissime favori de cette première levée du Grand Chelem 2003.À ce jour, Tiger a déjà remporté trois fois le tournoi géorgien. Tout le monde a encore en mémoire sa fabuleuse victoire de 1997. En état de grâce, l'artiste black de Cypress offrit un véritable récital de coups gagnants, remportant l'épreuve avec douze strokes d'avance sur le deuxième (Tom Kite) et pulvérisant le record du tournoi avec 270 coups (18 sous le par)!

Le monde ouvrit des yeux incrédules devant la performance de ce champion âgé à l'époque de seulement 21 ans et professionnel depuis quelques mois à peine! De l'avis de tous les spécialistes, le golf n'avait en effet jamais engendré pareil phénomène. Aujourd'hui, six ans après sa pendaison de crémaillère à Augusta, Woods semble encore plus fort. Il a ajouté à son palmarès deux autres Masters (2001 et 2002), deux US Open (2000 et 2001), un British Open (2000) et deux USPGA (1999 et 2000).

Ernie Els en pleine maturité

Bref, à 27 ans, il se retrouve à la tête d'un butin de huit titres dans des

Majors. Seuls Jack Nicklaus (18), Walter Hagen (11), Ben Hogan et Gary Player (9) ont fait mieux. Mais il ne faut pas être grand sorcier des greens pour deviner que Tiger fera mieux tant il est encore jeune et tant son potentiel semble énorme. De son propre aveu, cette chasse aux records est d'ailleurs devenue sa seule véritable motivation.

Gare toutefois à l'excès de confiance. Les outsiders se bousculent en effet au portillon de la gloire. Impressionnant en début de saison (deux succès sur le Tour américain et deux succès sur le Tour européen), Ernie Els a de l'ambition plein le driver. A 33 ans, le Sud-Africain est arrivé à pleine maturité. «Ce sera cette année ou jamais» s'est-il même exclamé, conscient qu'il était temps d'envisager d'accrocher la fameuse jaquette verte à son portemanteau!

Mais d'autres champions pourraient aussi brouiller les cartes. Nous pensons, par exemple, à Davis Love (récent vainqueur du Players Championship à Sawgrass), à Phil Mickelson (qui court toujours derrière sa première victoire en Grand Chelem), à Sergio Garcia (très décevant ces derniers mois mais si talentueux), à Mike Weir, à Retief Goosen, à Jim Furyk, à Padraig Harrington, à Vijay Singh ou à Justin Leonard.

De toute façon, le parcours d'Augusta, avec ses greens aussi rapides que le marbre d'une salle de bain, ne couronne que des champions d'exception. Qu'on se le dise: le spectacle (en direct sur la BBC de jeudi à dimanche) sera au rendez-vous...

© Les Sports 2003


Manifestations tous azimuts? La sécurité sera renforcée et plus visible lors de la 67e édition du Masters, afin d'éviter toute perturbation de l'épreuve par les manifestations annoncées. La plus importante est attendue samedi pour contester l'absence totale de membre féminin au Golf Club d'Augusta. «Nous avons renforcé la sécurité cette année au cas où ils (manifestants) tenteraient de pénétrer sur le parcours pour protester , a expliqué Gary Powell, représentant de la police du Comté de Richmond. «Vous verrez dès lors plus d'uniformes sur le parcours» . Mais la sécurité va au-delà des craintes des manifestants. La guerre en Irak et le niveau orange de l'alerte anti-terroriste sont autant de sujets à renforcement des contrôles. L'organisation raciste blanche du Ku Klux Klan a annoncé son intention de manifester elle aussi, en opposition à la coalition féministe emmenée par le Conseil national des organisations féministes. (AFP) © Les Sports 2003