Maggaert et Price leaders provisoires

L'Américain Jeff Maggaert et le Zimbabwéen Nick Price se partageaient la première place provisoire du Masters, vendredi à Augusta (Georgie), à l'issue d'une première journée marquée par un surprenant premier tour de l'Irlandais Darren Clarke et un mauvais démarrage de l'Américain Tiger Woods

AFP

L'Américain Jeff Maggaert et le Zimbabwéen Nick Price se partageaient la première place provisoire du Masters, vendredi à Augusta (Georgie), à l'issue d'une première journée marquée par un surprenant premier tour de l'Irlandais Darren Clarke et un mauvais démarrage de l'Américain Tiger Woods.

La pluie ayant reporté d'une journée le lancement de cette première étape du Grand Chelem, les joueurs devaient enchaîner deux tours vendredi. Mais seuls 18 joueurs parvenaient à boucler deux parcours avant la nuit, dont Maggaert et Price avec un total de 145.

Clarke était l'auteur d'un premier parcours époustouflant avec une carte de 66, dix coups de moins que Woods, sérieusement ralenti dans sa quête d'un troisième sacre consécutif sans précédent.

Mais l'Irlandais perdait de son brio et de sa confiance durant le deuxième passage alors que le Canadien Mike Weir (70 au premier tour) plantait 5 birdies en 11 trous joués avant la nuit pour se placer en tête des sérieux prétendants.

"Ce fut une longue journée mais j'ai bien joué mes drives et mon putting a bien fonctionné", se réjouissait Weir, 32 ans.

L'Américain Phil Mickelson, N.3 mondial toujours sans titre majeur à son palmarès, était à deux coups sous le par à 7 trous de la fin du deuxième tour.

Pour Woods, la chasse était ouverte après un premier parcours bouclé en 76, soit le plus mauvais premier tour pour un tenant du titre du Masters. Le N.1 mondial était à deux coups sous le par après 10 trous lorsque a retenti la sirène indiquant la fin du jeu pour la journée. "Je réussissais plus de putts durant le deuxième tour", commentait Woods, persuadé qu'il a "encore une chance dans le tournoi".

Ce qui n'était pas le coup pour d'anciens lauréats comme l'Américain Jack Nicklaus. A 63 ans, l'homme aux six vestes vertes (un record) tentait tout juste de rattraper un premier passage bouclé en 85, soit le plus mauvais score de sa carrière dans un tournoi du circuit nord-américain (PGA).

75 joueurs devaient terminer samedi matin le deuxième tour à l'issue duquel les 44 meilleures cartes pouvaient enchaîner par le troisième passage.

La journée de samedi devait aussi être marquée par les manifestations des organisations féministes contre l'absence de femme au Golf Club d'Augusta.