«Sous pression, les gauchers sont avantagés à Augusta»

Hugues Feron

Le Masters d'Augusta a donc consacré pour la première fois un joueur gaucher en la personne de Mike Weir. Ce qui était une véritable surprise, y compris pour notre coach national Michel Vanmeerbeek, même si le Canadien avait déjà remporté deux succès cette saison sur le PGA Tour.

«Comme tout le monde, je pensais que Phil Mickelson allait être le premier gaucher à s'imposer lors d'une levée du Grand Chelem de l'ère moderne. Ceci dit, l'Américain est un droitier d'origine qui joue en prise gauchère. Pourquoi? Tout simplement parce que, lorsqu'il était petit, il apprenait le golf en compagnie de son père en se plaçant face à lui, en image-miroir...».

Mickelson troisième à Augusta, le Masters 2003 a donc fait la part belle aux gauchers. De là à dire que le parcours avantage ce type de joueur, il y a un pas que le coach national ne franchit pas. «Etre gaucher n'apporte pas d'avantage particulier en golf. Le parcours d'Augusta et ses nombreux «doglegs» à droite favorise le draw (balle avec effet de droite à gauche), qui est uniquement possible pour les droitiers. A ce niveau de la compétition, ils maîtrisent tous parfaitement la technique... sauf sous pression!».

Comme ce fut notamment le cas sur le 10, premier (et dernier) trou du play-off opposant Mike Weir à Len Mattiace. «Si l'Américain a réalisé un excellent drive en «draw», celui-ci fut plus court que le «fade» (balle avec léger effet de gauche à droite et une trajectoire de type coupée, dont la distance et la direction sont plus faciles à maîtriser sous pression) du Canadien. Et ce contrairement aux idées préconçues en la matière selon lesquelles ce type de coup n'avance pas! Sous pression, Mattiace n'a pu toucher ensuite le green, laissant une voie royale à Weir assurant son approche».

Côté belge, il n'existe pas actuellement de joueurs de pro-tour ou d'amateurs en équipe nationale évoluant en prise gauchère. «Chez nous, beaucoup de gauchers ont commencé en droitier, tout simplement parce qu'ils n'ont pas eu de clubs de gauchers en main lors de leurs premiers contacts! Pour ma part, j'incite les débutants à jouer de la main avec laquelle il lance une balle, qu'ils soient droitiers ou gauchers...».

© Les Sports 2003