Le joli coup du vieux Fred Funk

On rêvait d'une féroce bataille entre les ténors du circuit, genre Singh, Woods, Els et Mickelson. Nous eûmes droit, entre deux orages, à un joli duel d'outsiders, finalement remporté par le vétéran américain Fred Funk! Soyons clair: ce Players Championship, disputé sur le fabuleux parcours de Sawgrass, à Ponte Vedra Beach, n'a pas répondu à l'attente. En cause: les pluies diluviennes qui s'abattirent, depuis vendredi, sur ce coin de Floride.

Miguel Tasso
Le joli coup du vieux Fred Funk
©AP

On rêvait d'une féroce bataille entre les ténors du circuit, genre Singh, Woods, Els et Mickelson. Nous eûmes droit, entre deux orages, à un joli duel d'outsiders, finalement remporté par le vétéran américain Fred Funk!

Soyons clair: ce Players Championship, disputé sur le fabuleux parcours de Sawgrass, à Ponte Vedra Beach, n'a pas répondu à l'attente. En cause: les pluies diluviennes qui s'abattirent, depuis vendredi, sur ce coin de Floride et qui contrarièrent complètement le déroulement des parties. La journée de vendredi fut ainsi purement et simplement annulée tandis que celles de samedi et de dimanche furent, chaque fois, interrompues en début d'après-midi. Les rescapés du naufrage furent donc, pour la plupart, invités à jouer 36 trous le lundi, dans un vent à décorner les boeufs!

Difficile, dans ces conditions, de se concentrer, même pour les seigneurs des greens! Tiger Woods (75+75), Phil Mickelson (77+75), Sergio Garcia (70+78) s'écroulèrent lors de cette ultime journée. Et même Vijay Singh (71+72) et Ernie Els (74+69) craquèrent dans les moments importants. Le trou numéro 17 (le fameux petit par 3 de 130 mètres dont le green est ceinturé d'eau) remplit notamment son rôle de juge de paix, noyant les illusions de nombreux candidats.

La lutte pour la victoire se joua, in fine, entre les Américains Fred Funk, Tom Lehman et Scott Verplank et l'Anglais Luke Donald. En tête après le troisième tour, ce dernier connut une fin de parcours difficile et se fit coiffer sur le fil par un Funk très solide qui résista à la pression. Après avoir concédé un bogey sur le trou n°17 (trois putts), il sauva miraculeusement le par sur le 18 grâce à une somptueuse sortie de bunker. A l'arrivée, Funk - résident à Ponte Vedra Beach! - termina à dix sous le par, conserva un précieux coup d'avance sur ses poursuivants et s'offrit un chèque de 1,5 million de dollars! Un incroyable happy end pour ce joueur qui, en 24 ans de carrière pro, n'avait jamais remporté une si belle victoire! Si la météo se montre plus clémente, les meilleurs ont promis de prendre leur revanche au Masters.

© Les Sports 2005