Orages et pluies au programme

L’orage le matin et la nuit en fin de journée ont perturbé le premier tour du Masters, première étape du grand Chelem 2005, avec seulement 24 concurrents ayant pu conclure leur parcours jeudi à Augusta.

AFP

L’orage le matin et la nuit en fin de journée ont perturbé le premier tour du Masters, première étape du grand Chelem 2005, avec seulement 24 concurrents ayant pu conclure leur parcours jeudi à Augusta.

Parmi ces 24 - sur un total de 92 -, l’Australien Mark Hensby a pris le meilleur départ pour sa première participation en rendant une carte de 69, soit trois coups sous le par, devançant de trois coups un trio composé des Américains Jonathan Kaye et Casey Wittenberg et l’Anglais David Howell.

Initialement prévu à 8h30 locales, le départ de Kaye avait dû être retardé de 5 heures 30 en raison d’un gros orage sur la Géorgie, provoquant même une brève coupure de courant. C’est donc en début d’après-midi que la compétition a débuté obligeant les organisateurs à interrompre les parties en raison de la nuit tombante.

Parmi les favoris, dont aucun n’a pu terminer les 18 trous, le N.1 mondial, le Fidjien Vijay Singh et l’Américain Phil Mickelson, le tenant du titre, ont eu un début de parcours très correct. Avec sept trous à jouer vendredi matin pour boucler ce premier tour, les deux hommes se retrouvent à deux coups sous le par, avec trois birdies et un bogey pour Singh et quatre birdies et deux bogeys pour Mickelson.

Pour Tiger Woods, la mise en route a été plus laborieuse avec une carte de deux coups au-dessus du par avec six trous à disputer, tout comme pour le Sud-Africain Ernie Els, le quatrième grand favori, qui se retrouve à trois au dessus du par avec sept trous à jouer.

Abandonné par ses coups de départ, Woods, triple vainqueur des Masters, a dû se sortir de situations périlleuses pour limiter la casse, notamment lorsqu’il est allé faire un tour à l’abri des arbres.

Au classement provisoire, l’Américain Chris DiMarco est en tête avec une carte de quatre coups sous le par et quatre trous à jouer. Thomas Levet a réalisé un excellent début de parcours puisqu’il figure à la 9e place du classement provisoire avec une carte de -1 et trois trous à jouer. A noter aussi le calvaire de l’Américain Billy Casper (73 ans), vainqueur du tournoi en 1970, qui a rendu une carte de 106, soit 34 coups au dessus du par, avec le record du plus grand nombre de coups joués sur un trou aux Masters (+11 au 16e).