Philippe Relecom prône l'aspect sportif

Philippe Relecom a remplacé mercredi dernier l'Anversois Raymond Kilian (Rinkven) à la présidence de la Fédération royale belge de golf (FRBG), à l'issue de l'assemblée générale qui s'est déroulée au Golf de La Bawette (Wavre).

Hugues Feron

Philippe Relecom a remplacé mercredi dernier l'Anversois Raymond Kilian (Rinkven) à la présidence de la Fédération royale belge de golf (FRBG), à l'issue de l'assemblée générale qui s'est déroulée au Golf de La Bawette (Wavre). Selon la règle de l'alternance communautaire, le ou les candidats à ce poste devai(en)t être présenté(s) par l'Association francophone de golf (AFG).

Seul candidat déclaré, le Brabançon Philippe Relecom fut tout d'abord reconduit comme membre du Conseil d'Administration, avant que celui-ci ne le nomme, à l'unanimité, président de la FRBG en lui confiant un mandat de quatre ans.

Le nouveau président n'a pas tardé à marquer de son empreinte son nouveau poste, alors qu'il poursuivra par ailleurs ses activités professionnelles.

Le capitaine du Royal Waterloo a, en effet, réalisé un premier discours remarqué à l'issue des finales des Interclubs au Royal Golf Club du Zoute.

«Nous avons pu voir ce samedi de nombreux birdies dans des finales au niveau de plus en plus relevé!» souligna-t-il d'entrée. Avant d'enchaîner: «En championnat de football, il faut huit mois pour connaître les équipes reléguées. En golf, il ne faut que quelques heures, et de nombreuses équipes en ont fait les frais cette année, dont les deux champions en titre de première catégorie qui descendent de division. Certaines équipes devront tirer les leçons de cette expérience, et reviendront, je n'en doute pas, plus fortes l'an prochain...»

Pas de doute: le sport en tant que tel est le cheval de bataille de Philippe Relecom!

«Je désire en effet pousser la politique sportive de la Fédération belge», nous commente-t-il. «Celle-ci doit être la priorité. A tous les niveaux. En ce sens qu'il est important d'augmenter le nombre de joueurs dans notre pays, afin d'élargir la base de joueurs et joueuses susceptibles de rejoindre l'équipe nationale (...). Par ailleurs, la FRBG doit accompagner les jeunes le plus longtemps possible, et continuer à les aider lorsqu'ils passent professionnels! Nous sommes une Fédération de Sport avant tout, que je sache...»

Reste cependant à parvenir à réaliser cette politique ambitieuse en respectant les budgets limités en décembre dernier, dont les premières conséquences ont été le non-remplacement du secrétaire général de la FRBG Francis Lelièvre et la non-augmentation des budgets consacrés au squad national.

Les dix Administrateurs de la FRBG

Philippe Relecom (président) (Waterloo)

Jean Baugniet (vice-président, Empereur)

Philippe Roberti de Winghe

(vice-président) (Winge)

Gilles Franeau (Hainaut)

Philippe Greindl (Anderlecht)

Benoît Levecq (Limburg)

Charles Marien (Ravenstein)

Eric Salmon (La Tournette)

Eddy Van Daele (Keerbergen)

Philippe Verschuere (Rinkven)

© Les Sports 2005