Colsaerts millésimé!

Nicolas Colsaerts, 22 ans d'âge, 23 coups sous le par à l'Open de Bordeaux. Assurément un grand millésime! En remportant haut la main sa deuxième victoire professionnelle lors de cette épreuve de l'Alpstour dotée de 45000 euros et conclue ce dimanche sur le parcours de Bordeaux-lac, le jeune Ucclois a en tout cas frappé un grand coup. Certes, il ne participait à ce tournoi qu'après avoir répondu positivement en dernière minute à l'appel des organisateurs français.

Hugues Feron
Colsaerts millésimé!
©JOHANNA de TESSIÈRES

Nicolas Colsaerts, 22 ans d'âge, 23 coups sous le par à l'Open de Bordeaux. Assurément un grand millésime! En remportant haut la main sa deuxième victoire professionnelle lors de cette épreuve de l'Alpstour dotée de 45000 euros et conclue ce dimanche sur le parcours de Bordeaux-lac (par 72), le jeune Ucclois a en tout cas frappé un grand coup. Certes, il ne participait à ce tournoi qu'après avoir répondu positivement en dernière minute à l'appel des organisateurs français, alors qu'il n'avait pas eu la possibilité de disputer la semaine passée le Daily Telegraph Masters à Warwickshire, l'épreuve du circuit européen principal où il ne rentrait pas en ligne de compte.

Mais au-delà de la victoire, sommes toutes logique vu qu'il était intrinsèquement le meilleur joueur en lice à Bordeaux, c'est surtout la manière dont il a forgé celle-ci qui est importante. Colsaerts a en effet rentré les trois meilleures cartes jeudi, vendredi et samedi (65-66-65) tout en remportant le longest drive bordelais (340m!), avant de tenir le choc dimanche dans la partie de tête qui l'opposait au Français expérimenté Jean-Pierre Sallat. Parti avec six coups d'avance, il a pourtant vu son adversaire revenir à quatre strokes après les neuf premiers trous, et même à deux coups à l'entame du trou n°14. Mais le numéro un belge n'a pas tremblé sur ses bases, rentrant une dernière carte sous le par (69) grâce à cinq birdies sur les cinq derniers trous (!) pour s'imposer, à 23 coups sous le par (record de l'épreuve pulvérisé) avec six coups d'avance sur Sallat (66-71-65-69).

Le Touring-pro du Royal Waterloo enlève ainsi le deuxième succès de sa carrière après l'Omnium de Belgique en 2003.

«J'ai joué avec beaucoup de plaisir et dinspiration», déclarait Nicolas à l'issue du tournoi. «J'avais de bons joueurs à battre comme Costantino Rocca, Marc-Antoine Farry, Jean-Pierre Sallat ou Jean-Louis Guepy. Cette prestation est de bon augure pour la suite avec un de mes objectifs majeurs de la saison qui arrive bientôt: l'Open de France...»

Ce succès devrait en effet lui permettre d'obtenir une wild-card (si nécessaire) en vue de l'Open français (fin juin au golf national de Paris), même si les organisateurs n'ont aucune obligation à ce niveau.

Par ailleurs, cette performance va assurément augmenter son capital-confiance pour ses épreuves futures sur l'European Tour 2005, où il rentrera à nouveau en ligne de compte début juin au Celtic Manor Resort, avant d'enchaîner notamment par le KLM Open à Hilversum (Pays-Bas) et l'Open de St-Omer. Au repos en Belgique cette semaine, Colsaerts va préparer comme il se doit ces échéances importantes en disputant la semaine prochaine le Challenge du Maroc.

Les quatre autres belges qui avaient passé le cut du côté de Bordeaux ont suivi le mouvement avec des fortunes diverses. Le Liégeois Laurent Richard a terminé 15e (72-68-72-70, -6), le Waterlootois Jérôme Theunis 19e (72-71-69-71, -5), tandis que Manoël Willems (73-69-73-75) et le jeune liégeois Gerald Gresse (71-71-77-71, +2) ont partagé la 39e place finale.

Classement final

1. Nicolas Colsaerts 265 (65-66-65-69)

2. Jean-Pierre Sallat (Fra) 271 (66-71-65-69)

3. Lionel Alexandre (Fra) 273 (72-68-68-65)

4. Cédric Menut (Fra) 273 (70-66-70-67)

5. Roman Lissowski (Fra) 276 (70-68-72-66)

Les autres belges

15. Laurent Richard 282 (72-68-72-70)

19. Jérôme Theunis 283 (72-71-69-71)

39. Manoël Willems 290 (73-69-73-75)

39. Gerald Gresse 290 (71-71-77-71)

à 23 coups sous le par et six coups d'avance sur son plus proche poursuivant.

© Les Sports 2005