Tadiotto doit viser le Top 10 à Arras

Lara Tadiotto, particulièrement discrète depuis le début de la saison, a donc sorti le grand jeu à l'Open d'Italie, épreuve du Ladies European Tour dotée de 300000€ disputée sur le Parco de Medici (par 72) à Rome. Et ce, plus précisément, lors du dernier tour où elle a rentré une carte de 65 riche d'un eagle et six birdies contre seulement un bogey, lui permettant de prendre la 7e place (71-68-72-65), à cinq coups de la gagnante.

HUGUES FERON

Lara Tadiotto, particulièrement discrète depuis le début de la saison, a donc sorti le grand jeu à l'Open d'Italie, épreuve du Ladies European Tour dotée de 300000€ disputée sur le Parco de Medici (par 72) à Rome. Et ce, plus précisément, lors du dernier tour où elle a rentré une carte de 65 riche d'un eagle et six birdies contre seulement un bogey, lui permettant de prendre la 7e place (71-68-72-65), à cinq coups de la gagnante, la Danoise Iben Tinning, actuellement numéro un à l'Ordre du mérite européen.

Comme la joueuse de l'Empereur nous le signalait dimanche (cf. nos éditions de lundi), le travail réalisé depuis le début de l'année aux Etats-Unis commence à payer. En effet, la Brabançonne tient désormais parfaitement la distance par rapport à ses principales rivales («L'Anglaise Trish Johnson, avec qui j'ai partagé mes parties samedi et dimanche (et qui a déjà remporté 11 titres sur le circuit européen, NdlR), ne m'a pas impressionné. Ou, du moins, je ne me sentais pas inférieure pas rapport à elle...») et veut désormais poursuivre sur sa lancée.

Dans ce cadre, l'Open de France, épreuve dotée de 300000€ qui débute ce jeudi à Arras, est important à plus d'un titre pour la Brabançonne... tout comme pour la Zoutoise Valérie Van Ryckeghem et la Limbourgeoise Ellen Smets, d'ailleurs!

En effet, il s'agit quasiment de la dernière chance pour les joueuses belges d'être qualifiée directement pour le British Open, épreuve du Grand Chelem disputée du 28 au 31 juillet à Southport (Angleterre). Afin d'éviter de passer par les qualifications, elles doivent en effet se retrouver dans le Top 35 de l'Ordre du mérite européen 2005. Dans ces conditions, Lara Tadiotto, qui retourne dès dimanche soir aux Etats-Unis afin de disputer les qualifications de l'US Open et d'enchaîner par un tournoi du LPGA Tour, doit absolument réussir une belle performance à Arras si elle veut atteindre une bonne position à l'Ordre du mérite, alors qu'elle occupe actuellement la 55e place.

Les deux autres Belges posséderont quant à elles trois autres chances par la suite, à savoir les Open du Portugal, d'Angleterre et d'Europe Centrale.

Il faut souligner qu'une qualification pour un Grand Chelem, suivie du passage du cut, est primordiale pour toutes nos représentantes, alors que le circuit européen ne comprend qu'une petite vingtaine de tournois faiblement dotés.

Par ailleurs, si Lara Tadiotto se rassure pleinement sur son sort à ce niveau, elle pourra, sans doute, se libérer pleinement sur le circuit américain (LPGA Tour), où elle aura encore l'occasion de s'exprimer à une dizaine de reprises cette saison. Et où un Top 10 est particulièrement rémunérateur par rapport aux épreuves européennes...

© Les Sports 2005