Vanhootegem, dernier espoir belge

Nicolas Vanhootegem est le seul joueur belge présent à San Roque (Espagne), près de Marbella, où se disputera de jeudi à mardi prochain la finale de la Qualifying School européenne. De leur côté, Nicolas Colsaerts, Jérôme Theunis et Didier De Vooght ont été éliminés samedi lors de la deuxième phase.

Hugues Feron

Nicolas Vanhootegem est le seul joueur belge présent à San Roque (Espagne), près de Marbella, où se disputera de jeudi à mardi prochain la finale de la Qualifying School européenne. De leur côté, Nicolas Colsaerts, Jérôme Theunis et Didier De Vooght ont été éliminés samedi lors de la deuxième phase. Si Colsaerts n'a jamais été dans le coup sur le parcours de Catalunya (73-77-76-76, +14), Theunis et De Vooght ont pu y croire jusqu'au bout. Le Brabançon de 27 ans, 24e à l'entame du dernier tour à Costa Ballena (Cadix), a rentré une carte de 76 (+4) et termine dans le par, à six coups de la dernière des 20 places qualificatives. L'Anversois de 34 ans, 2e après deux tours et un superbe 66 (-6) à Arcos Gardens (Jerez), a rentré deux dernières cartes de 74 et 76 pour finir 25e, également dans le par mais à trois coups de la dernière des 19 places qualificatives.

Il ne sert à rien de se perdre en conjectures pour comprendre les raisons de ces éliminations, dans le cadre d'une épreuve de plus en plus relevée chaque année. Le constat est cependant là, cruel : ces trois joueurs devront attendre une année de plus avant d'espérer atteindre l'European Tour.

Jérôme Theunis (95e du Challenge Tour 2007) et Didier De Vooght (129e) bénéficieront d'une catégorie sur le Challenge Tour 2008, qui leur permettra de disputer respectivement une vingtaine et une douzaine de tournois à ce niveau l'an prochain. Par contre, Nicolas Colsaerts ne pourra compter quant à lui que sur d'éventuelles invitations pour remonter progressivement la pente.

Mental d'acier

Nicolas Vanhootegem devra faire preuve d'un mental d'acier à San Roque afin de terminer dans le Top 30 parmi les 156 joueurs en lice. Il devra en tout cas surmonter la déception due à sa 21e place finale sur le Challenge Tour 2007, à une place d'être "gradué" sur l'European Tour 2008. Ce qui représentait, en terme de prize-money, à peine 1 370 €, l'équivalent d'un Top 20 supplémentaire lors d'une épreuve. N'ayant joué qu'avec parcimonie cette saison - 16 tournois disputés, contre plus de 20 à la plupart de ses adversaires -, le Zoutois de 34 ans doit transformer les éventuels regrets à ce niveau en force : il devrait en effet être plus frais physiquement que de nombreux concurrents. Reste à voir si cela suffira pour terminer sous le par à l'issue des six tours de cette finale qui s'annonce, comme chaque année, épique. Le n° 1 belge actuel a en tout cas déjà réussi à relever ce défi à trois reprises par le passé : en 1996 (36e), 1999 (3e) et 2001 (6e). Il sait donc pertinemment ce qui lui reste à faire.