Tadiotto victorieuse à l'île Maurice

Lara Tadiotto a remporté dimanche sa première victoire pro à l'étranger. Avec un 76 final après deux cartes de 75 et 72, Lara a conservé deux coups d'avance sur la tenante du titre, l'Anglaise Lora Fairclough.

H.F.

Lara Tadiotto s'est imposée, dimanche, à l'issue du troisième et dernier tour du Mauritius Golf Open, au Belle Mare Plage Resort. Avec un 76 final après deux cartes de 75 et 72, Lara a conservé deux coups d'avance sur la tenante du titre, l'Anglaise Lora Fairclough. Cette dernière n'est pas une illustre inconnue, puisqu'elle a déjà remporté six titres sur le circuit européen et terminé 2e de l'Evian masters en 1994.

Certes, ce succès dans ce genre d'épreuve de préparation hivernale n'est pas comparable à une victoire sur le circuit européen. Mais ne boudons pas notre plaisir pour autant : ce n'est pas tous les jours qu'une joueuse professionnelle belge s'impose face notamment à des joueuses anglaises, sud-africaines ou françaises !

Née en Afrique du Sud et après avoir grandi au Congo Belge jusqu'à l'âge de 15 ans, Lara, âgée désormais de 36 ans, a ainsi profité de son retour sur terre africaine pour signer sa première victoire professionnelle dans un tournoi en dehors de la Belgique.

"C'est vraiment la meilleure manière d'entamer la saison 2008", confiait Lara. "Je n'avais pas beaucoup de pression, j'ai joué mon jeu sans trop me préoccuper des autres. Je me suis réellement fait plaisir. De ce point de vue le tournoi n'était pas réellement dur. Par contre le vent et la taille des greens ont parfois rendu les choses techniquement difficiles".

Avouant à nos collègues de l'île Maurice que "la lumière, les couleurs de la terre, les odeurs et le ciel étoilé d'Afrique" lui manquaient affreusement, Lara confiera qu'elle se verrait bien vivre de nouveau en Afrique à la fin de sa carrière.

En messieurs, l'Anglais Peter Baker a signé un 68 final pour s'imposer avec trois coups d'avance sur José-Philippe Lima. Jérôme Theunis a terminé à la 6e place (71-72-70). Commettant très peu d'erreurs, notre compatriote, qui évoluera à nouveau sur le Challenge Tour en 2008, a malheureusement souffert d'un putting peu consistant sur des greens avec beaucoup de grains.