Tiger Woods : la chronologie de l'affaire

Chronologie de l'affaire Tiger Woods depuis son accident de voiture, le 27 novembre.

Tiger Woods : la chronologie de l'affaire
©AP
AFP

Chronologie de l'affaire Tiger Woods depuis son accident de voiture, le 27 novembre:

27 novembre : Woods est brièvement hospitalisé pour des lacérations au visage après un accident de voiture près d'Orlando (Floride). Il sortait de chez lui à 02h25 quand son véhicule a heurté une borne à incendie, puis un arbre situé chez son voisin. Il quitte l'hôpital en "bonne santé" mais son état, d'abord qualifié de "grave" par la police, a immédiatement déclenché une tempête médiatique.

29 novembre : le numéro 1 mondial explique par communiqué que l'accident était de "sa faute". Il dément "les rumeurs" selon lesquelles une aventure extra-conjugale serait à l'origine de la dispute entre lui et sa femme et aurait provoqué l'accident. Dernière diffusion télévisée à une heure de grande écoute d'une publicité avec Woods. 1er décembre : la police clôt l'enquête sur l'accident sans poursuivre pénalement le golfeur, qui se voit infliger une amende de 164 dollars.

2 décembre : mise en ligne d'un message téléphonique, daté du 24 novembre, dans lequel Woods demande à une serveuse de Los Angeles, Jaimee Grubbs, d'effacer son numéro de téléphone car sa femme pourrait être au courant de son infidélité. Woods admet ensuite dans un communiqué avoir commis des "écarts de conduite" et "trahi sa famille".

3 décembre : dissolution de la "Première Eglise de Tiger Woods" à cause des "péchés" commis par son "Messie".

7 décembre : les témoignages de maîtresses supposées fleurissent dans la presse tabloïde, portant leur nombre à dix.

9 décembre : un projet de loi visant à décerner au golfeur la Médaille d'or du Congrès, la plus haute distinction civile aux Etats-Unis, est retiré.

11 décembre : Woods annonce par communiqué qu'il met sa carrière en suspens afin de se consacrer à sa famille et reconnaît explicitement pour la première fois son "infidélité".

31 décembre : l'opérateur de télécommunications AT&T annonce la fin de son partenariat avec le golfeur, imitant la société de conseil Accenture. L'équimentier Nike et le géant américain des jeux vidéo Electronic Arts (EA) font en revanche bloc derrière lui.

14 janvier : General Motors met fin à l'entente permettant à Woods de conduire des véhicules prêtés gracieusement par la marque américaine .

20 janvier : les médias affirment que le numéro 1 mondial est soigné dans une clinique spécialisée dans l'addiction sexuelle dans le Mississippi (sud).

19 février : le golfeur s'exprime publiquement pour la première fois et présente ses excuses pour son "comportement égoïste" et pour avoir "laissé tombé ses fans". Il dément les rumeurs selon lesquelles sa femme l'aurait frappé, dit qu'il reprendra la compétition "un jour", peut-être en 2010, et confirme qu'il suit une thérapie.

Sur le même sujet