Galea: Tiger Woods a été entendu par la justice

Le golfeur américain Tiger Woods a annoncé jeudi avoir été entendu par la justice dans le cadre de l'affaire Anthony Galea, médecin canadien poursuivi par les autorités américaines pour trafic de produits dopants, affirmant avoir "répondu à toutes les questions".

AP
Galea: Tiger Woods a été entendu par la justice

Le golfeur américain Tiger Woods a annoncé jeudi avoir été entendu par la justice dans le cadre de l'affaire Anthony Galea, médecin canadien poursuivi par les autorités américaines pour trafic de produits dopants, affirmant avoir "répondu à toutes les questions". "J'ai coopéré et j'ai répondu à toutes les questions (des enquêteurs), et ce fut tout", a-t-il déclaré en marge du tournoi de golf de Newton Square (Pennsylvanie).

L'entretien, à Orlando en Floride, a duré "quelques heures", a précisé le N.1 mondial, qui a été suivi par le Dr Galea dans le passé. Woods, qui a toujours nié avoir pris un quelconque produit dopant, a expliqué que Galea lui avait prescrit du plasma enrichi en plaquettes pour accélérer la guérison de son genou gauche dans le cadre d'un traitement par "blood spinning". Celui-ci consiste à passer un échantillon de sang d'un patient dans une centrifugeuse pour en retirer les plaquettes, riches en facteurs de croissance. Galea, qui n'a pas de licence pour pratiquer la médecine aux Etats-Unis, est sous le coup d'une plainte des autorités fédérales depuis mai dernier. Il est poursuivi pour plusieurs chefs d'accusation dont la conspiration et le trafic illégal d'hormone de croissance humaine (HGH) et d'Actovegin. Il aurait fourni des hormones de croissance à au moins 23 sportifs.

Si aucun nom d'athlète n'est mentionné dans les documents de cette plainte, Woods fait partie des clients de Galea à être interrogés par les enquêteurs américains. En début d'année, les joueurs de base-ball Jose Reyes et Carlos Beltran avaient reconnu avoir été entendus. Vendredi dernier, l'assistante du Dr Galea, Mary Anne Catalano, a elle aussi répondu aux questions des enquêteurs, livrant un témoignage à charge contre son patron. Elle a reconnu avoir effectué plusieurs voyages aux Etats-Unis pour y introduire du matériel médical et des produits comme de l'hormone de croissance, et avoir menti aux douaniers sur consigne de Galea. Galea était dans le collimateur du FBI depuis un certain temps sur ce dossier. Les poursuites aux Etats-Unis font suite à une plainte similaire au Canada, lancée en octobre dernier.