Woods plongé en plein calvaire

Tiger Woods en pleine dérive ? A la lecture de ces quelques chiffres, il est impossible de répondre par la négative à cette question qui interpelle le petit monde du golf. Sachez en effet qu'il est toujours le numéro 1 mondial, mais sans doute plus pour très longtemps.

Philippe Lacourt
Woods plongé en plein calvaire
©AP

Tiger Woods en pleine dérive ? A la lecture de ces quelques chiffres, il est impossible de répondre par la négative à cette question qui interpelle le petit monde du golf. Sachez en effet que celui qui est toujours le numéro 1 mondial, mais sans doute plus pour très longtemps, a atteint 22 fairways sur 56, soit le plus mauvais total des 80 joueurs inscrits à l’Open d’Akron, et qu’il a été en régulation sur les greens 35 fois sur 72 trous, soit la 77e place, sur 80 joueurs, dans cet autre classement.

Finalement classé 78e sur 80 à Akron, avec une carte de 77, sa plus mauvaise enregistrée sur le circuit PGA, Woods peut difficilement masquer qu’il traverse une période difficile à quelques jours de l’USPGA. "Je ne joue tout simplement pas bien. Ce n’est vraiment pas drôle de faire 18 au-dessus du par, surtout que mon handicap est supposé être de zéro. C’est dur, très dur, expliquait l’Américain.

Face à cet aveu d’impuissance, se profile une autre question essentielle : dans cette méforme et cette absence de confiance, Tiger Woods mérite-t-il une place au sein de la sélection américaine qui, début octobre, sur le parcours du Celtic Manor, affrontera l’Europe dans le cadre de la Ryder Cup ? "Je n’aiderai pas l’équipe si je joue comme je l’ai fait ce week-end. Personne n’aiderait l’équipe s’il est 18 coups au-dessus du par. Mais je pense que je peux retourner la situation. Il y a encore beaucoup de temps d’ici au début de la Ryder Cup."

Anthony Kim, son partenaire dimanche, affirme que les Etats-Unis ne peuvent pas se passer de la présence d’un joueur qui est n°1 mondial depuis 269 semaines. "Surtout dans une formule en match play dans laquelle sa rage de vaincre est restée intacte."