Pieters déjà “focus” sur Wentworth

Thomas Pieters, boosté par sa deuxième place dimanche à l’Open d’Espagne, est d’ores et déjà focalisé sur le BMW PGA Championship, épreuve dotée de 4750000€ qui débute ce jeudi dans la superbe forêt de Wentworth sise dans le Surrey (Angleterre).

Hugues Feron
Pieters déjà “focus” sur Wentworth
©BELGA

L’Anversois a été invité au BMW PGA Championship.

Thomas Pieters, boosté par sa deuxième place dimanche à l’Open d’Espagne, est d’ores et déjà focalisé sur le BMW PGA Championship, épreuve dotée de 4750000€ qui débute ce jeudi dans la superbe forêt de Wentworth sise dans le Surrey (Angleterre). L’Anversois de 22 ans a été en effet invité par les organisateurs, dimanche soir à Gérone, à participer à ce premier grand rendez-vous de la saison en Europe, qui attire traditionnellement tous les joueurs européens du top mondial (McIlroy, Stenson, Westwood, Rose, Poulter, Kaymer,…).

J’étais un peu déçu après avoir perdu le play-off, vu que j’étais vraiment proche de la victoire. Mais bon, cette expérience va me servir pour la suite. J’ai appris aussi rapidement que j’étais invité pour aller au BMW PGA à Wentworth. Une belle occasion d’annoncer que je suis sponsorisé par cette marque de voiture”, commentait-il, le sourire en coin.

Thomas Pieters n’a en tout cas rien à perdre à Wentworth, alors que sa performance catalane l’a propulsé à la 63e place de la Race to Dubaï, lui assurant quasiment déjà, via un probable Top 110 final, sa carte pour 2015. Il est passé également lundi de la 690e à la 323e place mondiale. N’ayant aucun point à défendre au niveau du World Ranking, tout ce qui arrive n’est ainsi que du bonus. L’Anversois, pur produit de la TopsportSchool de Hasselt et de l’Université américaine de l’Illinois, ne comptait de toute façon pas s’arrêter en si bon chemin, son objectif avoué étant d’atteindre le faîte de la hiérarchie mondiale.

Colsaerts aussi de la partie

En attendant, Pieters a rejoint ainsi en Angleterre Nicolas Colsaerts, qualifié également pour ce tournoi. Après avoir raté le cut d’un coup en Espagne, le Bruxellois devra retrouver toutes ses sensations sur un parcours qu’il affectionne… mais sur lequel il n’a jamais réellement performé par le passé. A lui de trouver la bonne carburation, notamment sur les “finishing holes”, deux par 5 qui conviennent parfaitement aux long-hitters tels nos deux… “Belgian Bombers” !