Pour Christopher Mivis, c'est cette année ou jamais!

Le Limbourgeois de 33 ans a débuté la saison sur les chapeaux de roues. Son objectif : jouer sur le plus haut circuit européen.

Pour Christopher Mivis, c'est cette année ou jamais!
©D.R.

À 33 ans, Christopher Mivis débute-t-il vraiment sa carrière professionnelle ? Le joueur limbourgeois vient, en tout cas, d’aligner deux remarquables deuxièmes places sur le Challenge Tour (la D2 du golf européen) lors des tournois du Cap et de Durban, en Afrique du Sud. Et ce début de saison sur les chapeaux de roues l’autorise évidemment à tous les rêves.

“Christopher a de l’or dans les mains. J’étais déjà son coach, au Millennium, lorsqu’il avait une douzaine d’années. En talent pur, il était bien plus fort que Thomas Pieters avait qui il s’entraînait tous les jours. Jusqu’ici, il n’a pas réussi à réellement mettre à profit son énorme potentiel. La faute à une certaine nonchalance et aussi à des soucis de croissance physique. À seize ans, il était mince comme un clou. Mais je sens que, cette année, tous les paramètres sont enfin au vert. Il est bien dans sa tête et bien dans son swing” confie son entraîneur et team manager Bart Bollen.

Professionnel depuis une dizaine d’années, Christopher Mivis a toujours eu pour objectif de se hisser au sein de l’European Tour (rebaptisé DP World Tour) où évoluent Thomas Pieters, Thomas Detry et Nicolas Colsaerts. Jusqu’ici, malgré quelques belles performances, il n’a jamais réussi à franchir le palier nécessaire. Fragilité dans les moments importants, irrégularité, stress : beaucoup d’explications ont été évoquées.

“Mais, là, clairement, il a le potentiel pour aller de l’avant. Son jeu est devenu très solide dans tous les secteurs. Ses collègues le surnomment ‘La Machine’tant il est régulier. Mentalement, il a également très bien évolué. Il est concentré, positif et ambitieux. Physiquement, il est devenu un véritable athlète. Et financièrement, grâce au soutien de nouveaux sponsors, il va pouvoir jouer sans inquiétude pour l’avenir. Il s’est même adjoint les services d’un caddie à plein temps pour l’épauler tout au long de la saison. Bref, il a tout pour réussir. Je lui ai d’ailleurs dit : ‘c’est cette année ou jamais’! Et je le pense vraiment…” poursuit Bart Bollen.

Pour obtenir le précieux sésame pour le plus haut circuit européen, le natif de Saint-Trond, membre au Rinkven International, il a besoin de terminer sa saison sur le Challenge Tour dans le Top 20. Il est actuellement deuxième à la Race to Mallorca. Il a des fourmis dans le swing et le moral au zénith.

Dès ce jeudi, il relèvera un nouveau défi sur le Challenge Tour lors du Mangaug Open qui se joue à Bloemfontein.

“L’Afrique du Sud est un pays très particulier et inspirant pour lui. Sa maman est décédée au Cap voici quelques années. Il a évidemment été très marqué par ce drame. C’est dire s’il ressent des émotions très fortes chaque fois qu’il y revient.”

Garçon très attachant, humble et généreux, Christopher Mivis aborde un tournant de sa carrière. Il le sait. Et il veut saisir l’occasion…

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...