Masters : Cameron Smith se rapproche de Scottie Scheffler

L'Australien n'est qu'à trois points de l'Amérique à l'aube du dernier tour.

Masters : Cameron Smith se rapproche de Scottie Scheffler
©AFP

Tiger Woods est humain: le vent et la fatigue ont anéanti ses espoirs de 6e sacre au Masters d'Augusta, où il effectue un retour déjà miraculeux treize mois après son accident de voiture, Scottie Scheffler s'accrochant au rêve d'un premier titre Majeur.

Le N.1 mondial, qui avait une avance de 5 coups à l'entame de ce troisième tour, a connu une journée en dents de scie. Il l'a d'abord portée à 6, fort de quatre birdies sur l'aller. Mais elle s'est réduite de moitié à cause de trois bogeys entre les N.12 et N.15, pendant que Cameron Smith rendait la meilleure carte du jour (68). L'Américain totalise -9, l'Australien -6 et le Sud-Coréen Sung-jae Im -4.

Les jeux ne sont donc pas fait pour le gain de ce 86e Masters, que ne remportera donc pas Tiger Woods, sauf miracle.

L'Américain de 46 ans, vainqueur de 15 Majeurs, a réalisé un score de 78 (+6). Son plus mauvais dans un tour, en 24 participations à cette épreuve, la fatigue se faisant de plus en plus forte, dans des conditions venteuses qui n'ont rien arrangé.

"Ç'a été dur. Aujourd'hui, c'était un défi car les conditions étaient difficiles. Elles l'étaient hier déjà au départ, mais au moins on avait eu un peu d'accalmie à la fin. Aujourd'hui, le vent a soufflé toute la journée", a-t-il soufflé.

Totalisant +7 après 54 trous, il a dévissé à la 41e place dans un petit groupe où se trouve également l'Espagnol Jon Rahm (N.2 mondial).

Comme la veille, Woods a concédé un bogey d'entrée, mais s'est immédiatement ressaisi avec un birdie sur le N.2, en réussissant une superbe sortie de bunker qui a failli faire eagle.

Il a ensuite commis son premier double-bogey du tournoi au N.5, trahi par un putt déficient.

"J'ai dû en frapper environ mille aujourd'hui", a pesté Woods. "Je n'avais tout simplement pas de sensation. Je n'arrivais pas à me sentir à l'aise avec la balle. La posture, le toucher, ma main droite, mon relâchement, je n'y suis tout simplement pas arrivé."

Tiger a refait bogey au N.9 puis au N.11, premier segment de l'Amen Corner, où souvent se gagnent et se perdent les Masters. Mais il a rugi d'orgueil, avec deux birdies consécutifs aux N.12 et N.13, qui complètent le difficile triptyque.

Une éclaircie passagère, car Woods a ensuite enchaîné deux autres bogeys aux 16e et 17e trous, avant de s'effondrer sur le dernier avec un autre double-bogey.

Si son golf et son physique furent en souffrance, il a su néanmoins s'accrocher. Ce qui est une sacrée victoire en soi et elle n'en sera que plus belle dimanche après-midi, s'il tient la distance jusqu'au bout.

Car il avait évité de peu l'amputation de sa jambe droite, après sa sortie de route le 23 février 2021 près de Los Angeles, pour les multiples fractures ouvertes qui ont finalement nécessité de lui insérer une tige métallique dans le tibia, et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville.

Woods avait été hospitalisé pendant des semaines et incapable de marcher pendant des mois. Mais, le corps déjà meurtri par un nombre incalculable de blessures, il a une nouvelle fois su se relever, pour réussir un retour que personne n'attendait si rapide à Augusta, après 17 mois sans jouer (son dernier tournoi était l'édition 2020 du Masters).

Pour repartir au combat chaque matin, Tiger en livre un autre chaque soir depuis jeudi, se soumettant à un traitement quotidien de bains de glace et de physiothérapie, pour réduire le gonflement de sa jambe.

"Chaque jour est un défi. Il ne faut jamais abandonner, il faut toujours courir après ses rêves", a-t-il dit.

Un précepte auquel s'est accroché Scheffler, pour ne pas trop céder sous la pression, malgré une grosse frayeur à l'entame du N.18, lorsque son drive a envoyé la balle dans un sous-bois. "J'ai vu le gars chargé de repérer les balles paniquer. Je me suis dit "Oh merde", a confié l'Américain.

Une fois retrouvée, elle s'est avérée injouable là où elle était coincée. Pénalisé d'un coup, le leader a néanmoins limité la casse en faisant bogey.