Soudal Open : suspense garanti avant le dernier tour!

Le Néo-Zélandais Ryan Fox est en tête. Mais des outsiders peuvent revenir de l’arrière!

Soudal Open : suspense garanti avant le dernier tour!
©BELGA

Il faudrait désormais un petit miracle pour que Thomas Pieters remporte le Soudal Open qui se dispute sur le parcours anversois du Rinkven International. Dernier joueur belge en lice dans ce tournoi du DP World Tour, il a dû se contenter, ce samedi, d’une carte dans le par (72) lors du troisième tour. Au classement général, il accuse désormais 8 coups de retard sur le Néo-Zélandais Ryan Fox, auteur d’un troisième tour remarquable avec un score de 66 et six birdies sur ses 8 derniers trous.

Fidèle à son tempérament et porté par ses supporters, Pieters a encore fait le spectacle lors de ce “moving day”. Après 9 trous, il totalisait trois birdies et semblait lancé vers une “remontada” dont il a le secret. Malheureusement, un double bogey sur le trou 10 (le plus difficile du parcours) freina sa marche en avant. D’autant qu’il concéda, dans la foulée, un nouveau double bogey sur le 14 après avoir envoyé son drive dans l’obstacle d’eau. Il termina heureusement avec un superbe birdie sur le 18, histoire de recevoir une acclamation du nombreux public qui n’avait d’yeux que pour lui.

Enfin presque ! Parce que le jeune et talentueux Ukrainien Lev Grinberg – membre à Rinkven – avait également ses admirateurs. Et pour cause. Du haut de ses 14 ans, le natif de Kiev, installé en Belgique depuis plusieurs années, était devenu, vendredi, le plus jeune joueur de l’histoire à passer le cut lors d’un tournoi de l’European Tour.

Sous pression lors du troisième tour, il a logiquement cédé du terrain, signant une carte de 76 avec un malheureux triple bogey sur le trou 9. Mais il peut évidemment être très fier de ses prestations qu’il n’oubliera jamais. Formé en Belgique où il participe depuis son plus jeune âge à toutes les compétitions juniors de la Fédération, Grinberg a clairement une belle carrière qui se dessine devant lui, à l’image de celle de son grand rival et ami Hugo Duquaine (Rigenée), grand espoir du swing belge avec qui il se partage la plupart des victoires.

Le quatrième tour de ce dimanche s’annonce, en tout cas, passionnant et indécis. En haut du leaderboard, on dénombre en effet la bagatelle de 25 joueurs en l’espace de six coups. Déjà lauréat de deux tournois sur le DP World Tour (dont le Ras Al Khaimah Classic cette année), Ryan Fox, 35 ans, semble très solide. Mais l’Anglais Sam Horsfield et l’Allemand Yannick Paul sont à ses trousses. Et d’autres outsiders pourraient revenir de l’arrière, à l’image du Paraguayen Fabrizio Zanotti ou de l’Espagnol Jorge Campillo.

Le parcours de Rinkven tient, en tout cas, toutes ses promesses et se défend très bien. Balisé par les arbres et les obstacles d’eau, technique et plein de pièges, il oblige les joueurs à placer leurs balles et à faire preuve de stratégie. Pas question, ici, de catapulter des drives surpuissants sous peine de sanction immédiate sur la carte de score.

Bref, le suspense est garanti pour le dernier tour. Depuis le début du tournoi, le public se bouscule le long des fairways. Il est attendu encore plus nombreux ce dimanche avec, en toile de fond, une nouvelle journée ensoleillée !