Golf: Rory McIlroy dicte le tempo à l’US Open

Le Nord-Irlandais a signé un excellent premier tour mais la route est longue.

Golf: Rory McIlroy dicte le tempo à l’US Open
©AFP

Qu’on se le dise : Rory McIlroy est en forme. Frustré par huit années sans sacre majeur (son dernier Grand Chelem date de 2014), le Nord-Irlandais est bien décidé à vaincre le signe indien à l’occasion de cet US Open qui se dispute sur le parcours du Country Club de Brooklyne (par 70), à Boston (Massachussets). Ce jeudi, lors du premier tour, il a affiché clairement ses intentions en rentrant une superbe carte de 67 (-3), comme l’Anglais Callum Tarren et le Suédois David Lingmert. Très solide et régulier, Rory a signé quatre birdies et n’a concédé qu’un seul petit bogey, sur le dernier trou. Sur un parcours aussi difficile, ceinturé d’un rough aux allures de brousse et de greens minuscules comme les confettis et rapides comme les circuits Indy, c’est un véritable exploit.

Vainqueur dimanche dernier de l’Open du Canada, McIlroy joue visiblement en confiance. Même son petit jeu, si souvent inconstant, semble cette fois réglé comme une horloge. Reste à savoir s’il parviendra à conserver ce même tempo tout au long des quatre tours. On le sait, en effet, parfois fragile dans les moments les plus tendus. Et il ne faudra évidemment pas compter sur ses adversaires pour lui tailler une haie d’honneur.

À l’heure où nous bouclions cette édition, seule une petite moitié des joueurs avaient terminé leur parcours. Les deux joueurs belges, Thomas Pieters et Adrien Dumont de Chassart, n’avaient même pas bouclé les neuf premiers trous. Mais quelques gros bras étaient déjà là, en embuscade, parmi lesquels les Américains Colin Morikawa et Will Zalatoris, l’Espagnol Jon Rahm et l’Australien Adam Scott, tous pointés à 1 sous le par. L’US Open est traditionnellement un marathon où tout est possible jusqu’au dernier trou.