Thomas Pieters : le coup est passé tout près!

A égalité après les 72 trous réglementairres du BMW International Open de Munich, l'Anversois a été battu en play-off par le Chinois Haotong Li.

M.T.
Thomas Pieters : le coup est passé tout près!
©AFP

Il était tout près de soulever son septième trophée sur le circuit européen. À égalité avec le Chinois Haotong Li après les quatre tours réglementaires, Thomas Pieters était le mieux placé lors du premier trou de play-off. Mais, en golf, tout est toujours possible. Alors qu’il avait manqué son approche, Li enquilla un putt totalement improbable d’une dizaine de mètres pour birdie. Sous pression, le champion belge manqua ensuite le sien, pourtant bien plus court.

L’Anversois n’a évidemment rien à se reprocher dans ce BMW International Open qui se disputait sur le parcours du GC Eichenried de Munich (par 72). Au départ du dernier tour, il accusait trois coups de retard sur son rival chinois. Grâce à une carte de 67 (avec des birdies sur les trous 16 et 18) et un global de 22 sous le par, il est revenu à égalité et a arraché le droit de disputer le play-off, qui est au golf ce que les tirs au but sont au football. On connaît la suite…

Cette deuxième place ne satisfait évidemment pas l’ambitieux champion belge. Elle démontre pourtant clairement qu’il a bel et bien retrouvé son niveau de 2016 lorsqu’il impressionnait toute la planète golf par son talent. Vainqueur à Abou Dabi en janvier, Pieters a signé une première moitié de saison remarquable. Il a réintégré le top 30 mondial et occupe désormais la quatrième place à la Race to Dubaï, le classement annuel du DP World Tour. On se gardera de tirer des plans sur la comète mais, à ce rythme, il fait d’ores et déjà partie des candidats à une sélection au sein de l’équipe européenne pour la prochaine Ryder Cup qui aura lieu à Rome en septembre 2023.

Là où, au début de sa carrière, T.P. masquait mal nervosité et irascibilité, il gère désormais bien mieux ses émotions. À 30 ans, il est devenu un champion adulte, complet et expérimenté. C’est bon signe à l’aube de l’Open d’Écosse et du British Open, les deux plus grands rendez-vous de la saison européenne.