Après avoir terminé 14e dimanche du BMW Masters à Shanghai, Nicolas Colsaerts poursuit son périple asiatique avec le HSBC Champions, qui débute ce jeudi à Mission Hills, en Chine. 78 joueurs du top mondial participent à cette épreuve dotée de 7 000 000$, à l’exception notable des deux premiers joueurs du World Ranking, Rory McIlroy et Tiger Woods. Ceux-ci étaient pourtant présents en début de semaine en Chine, vu qu’ils ont réalisé un duel d’exhibition à Zhengzhou, près du lac de Jinsha. Pour la petite histoire, McIlroy y a confirmé sa suprématie actuelle au faîte de la hiérarchie mondiale, en rentrant une carte de 67 contre 68 à Woods.

Selon les médias locaux, cette exhibition était dotée de 2 millions de dollars. Mais il paraît clair que ces deux stars ont reçu tous les deux cette prime dès le départ, peu importe le résultat ! Il semble aussi évident que tant Woods que McIlroy préfèrent, en cette fin de saison, monnayer leur talent dans ce genre d’épreuve, comme ce fut le cas aussi il y a une quinzaine de jours en Turquie, plutôt que de participer à un tournoi comme ce HSBC Champions, qui est pourtant le dernier WGC (World Golf Championship) de la saison. A savoir une série de quatre tournois réunissant des joueurs du top mondial triés sur le volet.

Quoi qu’il en soit, Nicolas Colsaerts a un bon coup à jouer en Chine dans le cadre de la Race to Dubai (ordre du mérite européen), tandis que, étonnamment, ce HSBC Champions n’entre pas en ligne de compte pour le PGA Tour américain, contrairement aux trois autres épreuves WGC disputées il est vrai aux Etats-Unis. Actuellement 11e de la Race to Dubai, le Bruxellois de 29 ans va tenter de remonter dans le Top 10. Ce qui lui permettrait notamment d’empocher une partie du bonus de 3 750 000$ promis aux dix premiers joueurs du classement final (dont 1 000 000$ au vainqueur, jusqu’à 100 000$ au 10e).

A ce niveau, la lutte fait actuellement rage, principalement entre les Sud-Africains (Grace, Oosthuizen, Els) et les joueurs de l’équipe européenne de Ryder Cup. Dont Colsaerts, rebaptisé "The Dude" (LE mec) par ses collègues de l’équipe victorieuse des Etats-Unis à Chicago il y a un mois.

"On s’est retrouvé la semaine passée à Shanghai, l’ambiance était vraiment cool entre nous. Personnellement, il n’y a pas une heure où je ne pense pas à mon expérience en Ryder Cup. Pour tout vous dire, je plane encore un peu..." commentait Colsaerts en début de semaine. "Mais c’est positif, car j’ai l’impression de jouer depuis lors en roue libre, avec encore plus de confiance en moi."

Cité parmi les favoris du HSBC Champions, le "Belgian Bomber" trouvera en tout cas à Mission Hills un terrain propice à son jeu. Il entamera les hostilités ce jeudi à 10h10 (3h10 en Belgique) en compagnie de l’Américain Brandt Snedeker et de l’Anglais Justin Rose. Soit deux joueurs qu’il avait battus lors du Mondial de match play en mai dernier, ce qui devrait donc réveiller en lui d’autres bons souvenirs...