Comme prévu, Nicolas Colsaerts a besoin d’un peu de temps pour s’adapter à la jungle du PGA Tour. Le bilan de ses trois premiers tournois sur le circuit américain est mitigé : une 44 e place (San Diego) et deux éliminations précoces (Scottsdale et Los Angeles). C’est surtout au putting que le champion bruxellois a souffert. "Les greens américains sont très complexes : plus rapides, plus retors, avec un grain spécial. J’ai connu beaucoup de frustrations, l’apprentissage est compliqué " confie-t-il.

Un peu déçu par ces premières expériences, Colsaerts espère retrouver le moral à l’occasion de l’Accenture Match Play Championship qui se dispute, à partir de ce mercredi, sur le parcours de Dove Mountain, en Arizona. Ce tournoi est l’un des mieux dotés (8,5 millions de dollars de prize money). C’est dire s’il peut rapporter gros, au propre comme au figuré.

L’occasion est d’autant plus belle que l’épreuve se jouera en match play, une formule qu’apprécie beaucoup le champion belge. Faut-il rappeler que c’est avec ce système de jeu qu’il a remporté l’an dernier, à Finca Cortesin, la plus belle victoire de sa carrière ? Comptant pour le World Golf Championships , l’ Accenture est réservé aux 64 meilleurs joueurs du monde. Tous les ténors - à l’exception de Phil Mickelson (vacances en famille) et Brandt Snedeker (blessé) - sont au rendez-vous.

Nicolas Colsaerts a été versé dans le Groupe Ben Hogan. Au premier tour, il sera opposé à l’Américain Bill Haas, un redoutable compétiteur qui vient de terminer troisième à Los Angeles. Pour rappel, les matches se jouent sur 18 trous en éliminations directes (comme en tennis). Il faudra donc des nerfs très solides tout au long de l’épreuve ! Si Colsaerts passe l’écueil de ce premier tour, il retrouvera le vainqueur du duel entre Justin Rose et KJ Choi

Le parcours de Dove Mountain convient bien à son style de jeu. Dessiné dans le désert, balisé par les cactus, il est très long et permet donc de sortir le driver du sac. Une bonne nouvelle pour le Belgian Bomber qui touche de mieux en mieux la balle avec son XHot de Callaway. Ceci dit, comme toujours, c’est sur les greens qu’il faudra probablement faire la différence. Et, là, c’est une autre histoire !

Déjà vainqueur trois fois du tournoi, Tiger Woods fait partie des grands favoris, au même titre que l’Irlandais Rory McIlroy, le Sud-Africain Louis Oosthuizen ou les Anglais Luke Donald et Ian Poulter. Du bien beau spectacle en perspective (en direct sur Be tv) avec un vrai suspense. Attention : les cactus, ça pique