Nicolas Colsaerts a terminé 11e dimanche du Masters de Scandinavie, épreuve du circuit européen dotée de 1600000€ disputée à Stockholm (Suède). Sur le parcours de Bro Hof Slott, le Bruxellois de 27 ans est passé proche de l’exploit. Après avoir passé le cut suite à deux premières cartes de 73 et 70, il a en effet rentré une excellente carte de 68 (-4) samedi, ce qui lui permettait de remonter en 7e position, à cinq coups sous le par et à cinq coups des leaders KJ Choi et Richard S Johnson. Colsaerts poursuivait sa "charge" dimanche dans des conditions difficiles (froid), sur un parcours très humide vu les pluies diluviennes tombées dans la nuit. Grâce à quatre birdies sur les neuf premiers trous, il passait co-leader au turn, à égalité avec le Suédois Richard S Johnson tandis que des joueurs du calibre de Louis Oosthuizen (vainqueur surprise du British Open la semaine passée) et du Coréen KJ Choi avaient mal entamé leur dernier tour. Tous les espoirs de première victoire sur l’European Tour étaient dès lors permis pour le joueur du Royal Waterloo. Mais celui-ci connut un passage à vide en fin de parcours, sous forme de deux bogeys puis d’un double-bogey malheureux sur l’île du trou n°17, sa balle tombant de justesse dans l’eau. Il rentrait dès lors une dernière carte dans le par 72, finissant le tournoi à six coups du vainqueur Richard S. Johnson (-11), auteur d’un birdie sur le dernier trou pour s’imposer avec un coup d’avance sur l’Argentin Rafa Echenique.

"Je suis content de mon tournoi, alors que mon jeu est bien en place et que j’ai réussi pas mal de birdies avec un meilleur niveau de putting" confiait-il à l’issue du tournoi. "Par ailleurs, j’ai complètement "plié" ma carte pour l’European Tour 2011, vu que je suis désormais assuré de terminer dans les 115 premiers de la saison. Je vais dès lors pouvoir aborder la fin de la saison dans un autre état d’esprit, à commencer par l’Open d’Irlande cette semaine". Avec plus de 275000 euros engrangés en 16 tournois, Colsaerts se retrouve en effet actuellement aux alentours de la 70e place à l’ordre du mérite 2010. Une saison que l’on peut d’ores et déjà qualifier de réussie, avec notamment trois "Top 10" à son actif. Il reste désormais à Colsaerts à franchir un nouveau cap, sous forme d’un succès que le monde du golf belge attend désormais depuis 36 ans et la victoire de Philippe Toussaint. Pour l’instant, le jeune bruxellois s’offre des occasions d’y parvenir. Mais, comme en football, il faut désormais les concrétiser, seules les victoires comptant véritablement sur un palmarès