Voilà Nicolas Colsaerts devant un nouveau défi. Ce mercredi (à partir de 19 h 45 heure belge), le joueur bruxellois sera opposé à l’Anglais Lee Westwood (n°3 mondial) au premier tour de l’Accenture Match Play qui réunit les 64 meilleurs joueurs du monde en Arizona. Qualifié en dernière minute, le champion belge tentera de forcer les portes de l’exploit. "C’est déjà génial de participer à ce genre de tournoi. Après, dans ce format sur 18 trous, tout est possible. Il y a chaque année de grandes surprises. Il y a quelques années, Tiger Woods, alors n°1 mondial, a par exemple été sorti dès le 1er tour par Mark O’Meara, dernier qualifié " sourit-il.

Colsaerts apprécie la formule du Match Play (un contre un). Il l’a prouvé, l’an passé, en se hissant en demi-finale du Volvo World Championship à Finca Cortesin et en signant de belles performances lors du Vivendi Seve Trophy. Le parcours du Ritz-Carlton, long (7791 yards !) et balisé par les cactus, devrait, en outre, lui convenir. "Depuis le début de la saison, j’ai de très bonnes sensations, aussi bien au driving que sur les greens. Je n’aurai rien à perdre. Après, il faut un peu de réussite "

L’Accenture Match Play est la première des quatre levées des World Golf Championships (WGC), un circuit très rémunérateur réservé à l’élite mondiale. Le tournoi est doté de 8,5 millions de dollars et le vainqueur, à lui seul, empochera la modique somme d’1,4 million de dollars. S’il parvient à passer deux ou trois tours, il est probable que Colsaerts intégrera, dès lundi, le Top 50 mondial, synonyme de qualification pour tous les grands tournois mondiaux. Mais, répétons-le, la tâche s’annonce très difficile. Westwood, c’est du solide. Et, au contraire de Nicolas, l’Anglais connaît très bien le parcours. S’il passe néanmoins l’écueil, le Belge affrontera le vainqueur du derby suédois entre Karlsson et Jacobson avant de défier, peut-être, un certain Tiger Woods qui fait partie du même quart de tableau. Déjà trois fois vainqueur de l’événement (2003, 2004 et 2008), l’Américain fait partie des grands favoris avec Luke Donald (tenant du titre), Rory McIlroy, Adam Scott, Martin Kaymer et Ian Poulter. Oui, Colsaerts est bien entré dans la cour des grands !