Nicolas Colsaerts poursuit sa préparation en vue de son retour sur le circuit européen... lorsque celui-ci reviendra sur le Vieux Continent, début avril. Le jeune Bruxellois de 22 ans s'est inscrit à la dizaine de tournois initiaux hors d'Europe. Mais, comme prévu, il n'a pu y évoluer qu'à une rare occasion (47e en Afrique du Sud), beaucoup d'autres joueurs rentrant avant lui dans les autres tournois couplés avec les circuits d'Afrique du Sud, asiatiques et/ou australiens. «J'espère participer dans trois semaines au nouvel Open d'Indonésie, avant de poursuivre par le Portugal, Madère et l'Espagne», nous commentait-il hier. «C'est assez dur de ne pas savoir planifier ma saison, mais c'est la règle du jeu. Si je réalise un bon résultat à Madère, qui compte également pour le Challenge Tour, je jouerai aussi un maximum de tournois sur ce Tour afin d'y assurer un Top 15».

Bref, si l'horizon sportif tarde encore à se dégager, celui qui reste le meilleur joueur belge actuel a mis de l'ordre au niveau extra-sportif. Exit IMG, avec qui il s'est séparé à l'amiable, son managment étant désormais assuré par Vincent Borremans, tandis que l'avocat Patrick Mbaya est son conseiller juridique en matière de contrats. Par ailleurs, tous ses sponsors (Siemens, Lacoste, Rolex, Golf Repair Shop et Mizuno) poursuivant leur collaboration avec le Touring-pro du Royal Waterloo en lui payant notamment tous ses frais. «Je continue également à travailler au niveau physique, tandis que Roger Sabarros s'occupe de moi lorsque je m'entraîne à Biarritz, ce qui sera encore le cas dans les semaines à venir», conclut-il.

© Les Sports 2005