Nicolas Colsaerts jouera pour la gagne ce week-end à l’Open d’Italie, épreuve du circuit européen dotée de 1,5 million d’euros. Leader à l’issue d’un premier tour bouclé en 65 coups (-7) sur le parcours du Circolo Golf Club de Turin, le Bruxellois de 30 ans a rentré hier une deuxième carte de 71 (-1). Comme la veille, il a débuté sa partie par un bogey, avant de réaliser une nouvelle belle "charge". Et ce via quatre birdies (trous 2-7-10-12) lui permettant de se retrouver seul en tête, à dix coups en dessous du par. Il a commis ensuite deux erreurs en fin de partie (balle "pluguée" dans un bunker au trou n°16, chip raté au trou n°18) pour reculer finalement à la 4e place (-8).

Colsaerts se retrouve à un coup des trois leaders provisoires, à savoir le Chilien Felipe Aguilar, l’Irlandais Simon Thornton et l’Italien Francesco Molinari. Ce dernier fait désormais figure de favori, alors qu’il évolue sur le parcours de son home-club et qu’il a déjà gagné cette épreuve par le passé.

Comme nous le signalions hier, ce tournoi, même s’il est trois ou quatre fois moins bien doté qu’une épreuve du PGA Tour américain, est important à plus d’un titre pour le "Belgian Bomber", qui n’a plus goûté aux joies de la victoire depuis son succès au Volvo World Match Play Championship, en mai 2012. Une bonne performance ce dimanche lui permettrait en effet notamment de remonter dans le Top 50 mondial - il est actuellement 54e -, condition nécessaire pour être qualifié automatiquement dans tous les tournois majeurs (masters,...) de l’an prochain. Mais aussi d’entrer en ligne de compte pour une sélection au Seve Trophy, rencontre qui opposera les dix meilleurs joueurs de la saison d’Europe continentale aux dix meilleurs joueurs britanniques, dans quinze jours à St-Nom-la-Bretèche. Enfin, Colsaerts rentrerait alors aussi pleinement dans la course à la Ryder Cup 2014, son prochain grand objectif avoué.