Privés de golf ces deux dernières semaines en raison des conditions hivernales, les joueurs amateurs attendent avec impatience la réouverture des parcours. « Attention, toutefois, à ne pas brusquer les étapes. Il ne suffit pas que la neige disparaisse sur les fairways pour tout rouvrir brutalement. Le gel s’est incrusté en profondeur, jusqu’à une douzaine de centimètres. Il est essentiel de faire preuve de patience pour ne pas sectionner les racines en marchant prématurément sur les greens et en créant des dommages parfois importants» explique Christophe Descampe, référence en greenkeeping et gestionnaire du club de Rigenée. Une partie de quatre joueurs représente environ 300 pas sur chaque green. On imagine le dégâts potentiels après une journée !

Le green d'été est une zone de gazon très fragile qui peut être fortement endommagée en cas de gel et de dégel. Son entretien est évidemment essentiel. La plupart des clubs sont donc très prudents et préfèrent souvent installer des greens d'hiver lorsque toutes les conditions ne sont pas réunies. « Cette période de l’année est cruciale car la croissance du gazon est encore inexistante. Tout dégât au terrain peut donc avoir des conséquences importantes pour la suite de la saison… »

En général, c’est avec l’arrivée du printemps que les parcours de golf retrouvent toute leur santé. «L’idéal est que la température du sol ne descende plus en-dessous de dix degrés, même la nuit. A partir de ce moment, la nature commence à reprendre pleinement ses droits et nous pouvons préparer au mieux les parcours» poursuit Christophe Descampe.

Dans l’absolu, la période de gel que nous avons connue est excellente pour les parcours de golf. Les greens ont pu se reposer sous une belle couverture de neige et, souvent, certains insectes ont été éliminés naturellement et ne font plus l’objet d’attaques de corneilles sur les greens. «Si cette période hivernale avait été encore un peu plus longue, ç’aurait été encore mieux pour les terrains ! »

On annonce une douzaine de degrés pour la fin de la semaine. En fonction du type de sol – sablonneux ou argileux – les parcours vont accueillir à nouveau les swings des joueurs. Les uns sur greens d’été, les autres sur greens d’hiver. Mais le plaisir du jeu sera, de toute façon, au rendez-vous !