Après le premier tour, Detry est huitième et Pieters quatorzième. Le Français Mike Lorenzo-Vera est en tête.

Thomas Detry a bien commencé le DP World Championship, bouquet final de la saison sur l’European Tour qui se dispute sur le parcours du Jumeirah Estate (par 72), à Dubaï. Ce jeudi, lors du premier tour, le Bruxellois a signé une carte de 69, soit 3 sous le par. Il occupe une belle huitième place du classement.

Sur sa lancée du Nedbank Challenge sud-africain, Thomas Detry a commencé sa partie sur les chapeaux de roues, signant trois birdies sur les trois premiers trous! La suite fut plus classique avec quinze pars consécutifs qui en disent long sur sa régularité actuelle.

De son côté, Thomas Pieters a rentré une carte de 70 (-2) avec quatre birdies et deux bogeys. L’Anversois pointe à la quatorzième place.

C’est l’étonnant joueur français Mike Lorenzo-Vera qui occupe la tête grâce à une carte fabuleuse de 63 (-9). En état de grâce, il a réussi un eagle et 8 birdies, concédant juste un petit bogey.

Mais le chemin est encore long. Aux trousses du joueur de Bayonne, on retrouve en effet du beau monde. Deuxième à seulement un petit coup, Rory McIlroy a affiché haut et fort ses ambitions, terminant même sa journée par un extraordinaire eagle sur le trou n°18. Le Nord-Irlandais a toujours apprécié ce parcours de Jumeirah, très long (près de 7000 mètres) et qui convient parfaitement à son jeu de grand frappeur. L’Espagnol Jon Rahm est également exact au rendez-vous. Pour son retour sur le circuit après six semaines d’absence, le géant de Bilbao a signé une carte de 66, vierge de tout bogey. L’Anglais Tommy Fleetwood, lauréat à Sun City la semaine passée, a confirmé sa grande forme avec un score de 67.

Pour rappel, ce DP World Championship réunit les 50 joueurs les mieux classés à la Race to Dubaï (équivalent de l’Ordre du mérite européen) avec, en toile de fond, un prize money de 8 millions de dollars et un bonus de 5 millions pour les cinq premiers du général.