Le jeune Australien a remporté son premier titre sur l’European Tour. Petite déception côté belge.

Les trois joueurs belges engagés à l’Omega Dubai Desert Classic (European Tour) ont terminé le tournoi sur un mode mineur. A l’heure des comptes, Thomas Detry est finalement le mieux classé. Le Bruxellois finit l’épreuve à la 32e place à un coup au-dessus du par (cartes successives de 73, 72, 72 et 72). Parti sur des chapeaux de roues (il était en tête après le premier tour grâce à un score de 67), Thomas Pieters n’a pu maintenir le rythme et est retombé lourdement de son nuage (77, 69 et 77). L’Anversois termine en 37e position à +2 Nicolas Colsaerts, qui avait passé le cut in-extremis, a pour sa part arraché un Top 50 avec un total de +5 (77, 69, 69 et 78).

Le dernier tour s’est disputé, dimanche, dans des conditions climatiques difficiles avec un vent assez violent. Balisé par un rough très épais, le parcours de l’Emirates GC (par 72) s’érigeait en véritable challenge technique et tactique. Favoris au départ de cette quatrième journée, le Chinois Ashun Wu (carte de 77), le Français Victor Perez (79) et l’Américain Bryson DeChambeau (76) ont craqué à l’unisson. Et c’est finalement le jeune Australien Lucas Herbert, 24 ans, qui a soulevé le trophée. Revenu de nulle part, il a signé une dernière carte de 69 pour terminer à égalité (à -9) avec le Sud-Africain Christiaan Bezuidenhout et s’imposer dans le deuxième trou du playoff.

La semaine prochaine, l’European Tour posera son chapiteau en Arabie Saoudite sur le parcours du Royal Greens G&CC à King Abdullah Economic City. Le tournoi proposera une affiche remarquable avec les présences annoncées des Américains Brooks Koepka, Dustin Johnson et Patrick Reed. Pieters, Detry et Colsaerts seront également de la fête.