Organisateur de ce tournoi de l’European Tour depuis deux ans, le champion belge Thomas Pieters a préféré renoncé.

Il n’y aura pas de tournoi de l’European Tour en Belgique en 2020. Organisateurs depuis deux ans du Belgian Knockout, Thomas Pieters et sa famille ont finalement renoncé à se lancer dans une troisième édition. « Il était compliqué de trouver des dates disponibles dans un calendrier très chargé avec, en prime, les Jeux Olympiques et la Ryder Cup au menu» expliquent-ils. Mais il est évident que la difficulté de rentabiliser financièrement l’événement a également lourdement pesé dans ce renoncement.

Celui-ci était malheureusement attendu. Un tournoi de golf international de haut niveau est très difficile à mettre en place en Belgique. Un budget minimum de 3 millions d’euros (dont un million pour le prize money) est nécessaire. Lors des deux premières éditions, qui s’étaient disputées sur le parcours anversois de Rinkven, les organisateurs avaient perdu de l’argent malgré le soutien de fidèles sponsors. Conscients de la complexité du défi, ils ont logiquement préféré jeter l’éponge.

Avec une formule hybride (un mélange de stroke play et de matchplay), un plateau forcément moyen (malgré les présences de Thomas Pieters, Nicolas Colsaerts et Thomas Detry), le Belgian Knockout n’a jamais réellement trouvé ses marques.

En 2020, il se transformera en un simple tournoi amateur national avec les trois Mousquetaires belges comme ambassadeurs.