Le Belgian International Amateur Championship (BIAC) s’est conclu en apothéose ce samedi sur le parcours du Royal Antwerp, théâtre pour la 3 e fois d’affilée de cette épreuve qui servait également cette année de… championnat de Belgique. " Ce qui sera encore le cas l’an prochain, sur un autre parcours à déterminer, nous précisait Christian Moyson, secrétaire général de la fédération. La présence de joueurs étrangers affichant quasiment tous un handicap positif relève le niveau du tournoi, tandis que la journée de qualification a rencontré un beau succès avec la participation de cinquante joueurs. "

C’est finalement Kevin Hesbois qui s’est imposé, au terme d’un suspense haletant. Le joueur de 23 ans de Keerbergen, en tête dès le premier tour bouclé en 66 coups (- 6), puis encore à l’entame de la dernière journée - entamée dès l’aube afin d’éviter les orages prévus l’après-midi - s’est en effet fait rejoindre à deux trous de la fin par le Français Stanislas Gautier, à douze coups sous le par. Ces deux joueurs se sont départagés en play-off, Gautier s’inclinant au troisième trou supplémentaire sur un putt de 7 m pour birdie d’Hesbois.

"C’est mon premier titre de champion de Belgique… et mon dernier, vu que je vais passer pro en fin de saison !", se réjouissait Kevin, déjà vainqueur en juillet de l’Open des Flandres puis, surtout du Flory van Donck Trophy à Sept Fontaines. "Mon coach Frank D’Hondt m’a bien remis sur les rails, alors que j’avais pris quelques mauvaises habitudes tant dans mon putting que dans mon swing", poursuivait le meilleur joueur amateur belge au ranking 2014, devant Thomas Detry… qui n’a pas conservé son titre au BIAC malgré un bon retour samedi. "J’avais trop de retard avant la dernière journée. Après les championnats d’Europe individuels, qui commencent ce mercredi à St. Andrews, je vais prendre un peu de repos, ma saison ayant été très chargée, notamment aux Etats-Unis. Ce tournoi à l’Antwerp était d’ailleurs le seul de mon programme en Belgique", nous commentait Thomas, qui suit les traces de Thomas… Pieters en étant proche du "Top 10" mondial amateur tout en étant le fer de lance de son team à l’Université de l’Illinois. "J’y resterai encore deux ans avant de passer pro, alors que j’y bénéficie des conseils de l’excellent coach Mike Small."

A noter enfin que la logique a té respectée au BIAC en Ladies, Manon De Roey (Rinkven) s’imposant à - 10, avec deux coups d’avance sur Fanny Cnops (Latem), les deux meilleures joueuses amateurs belges actuelles alors que Leslie Cloots (Ternesse) est un peu en retrait ces derniers mois.