Deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, le PGA Championship a été officiellement reporté.

Dans la foulée du Masters d’Augusta, c’est un deuxième tournoi du Grand Chelem qui officialise son report à une date ultérieure. Le PGA Tour a annoncé, ce mercredi, que le PGA Championhip qui devait avoir lieu à San Francisco du 14 au 17 mai, était repoussé sine die en raison de la pandémie de coronavirus. Les instances du circuit professionnel américain ont par ailleurs confirmé les annulations pures et simples de tous les tournois prévus durant le mois d’avril. Sachant que, sur l’European Tour, la situation est identique – l’Open d’Andalousie de Valderrama prévu fin avril a lui aussi jeté l’éponge – c’est tout le golf mondial qui est à l’arrêt au moins jusqu’au mois de mai.

Pour l’heure, l’US Open, programmé à New York du 18 au 21 juin, est toujours maintenu au calendrier. Tout comme le British Open qui doit se disputer, du 16 au 19 juillet, sur le links anglais du Royal St.George’s GC. Mais tout cela est évidemment hypothétique et dépendra de l’évolution de la situation.

Selon certains médias britanniques, même la Ryder Cup, prévue fin septembre dans le Wisconsin, pourrait être postposée d’un an. Tout le système de qualification pour les équipes européenne et américaine a été, il est vrai, chamboulé par les annulations et reports. Et les critères sportifs de sélection risquent de ne plus avoir beaucoup de sens.

Pour rappel, la Ryder Cup de 2001 avait déjà été postposée en raison des attentats du 11 septembre.