Après la Dubaï Desert Classic, qui a vu la victoire surprenante du Néerlandais Robert-Jan Derksen un stroke devant le Sud-Africain Ernie Els, le circuit européen poursuit son périple dans le monde arabe. Plus précisément à Doha, capitale du Qatar situé dans le sud du Golfe Persique, à hauteur de l'Arabie Saoudite.

Ce tournoi, doté de près de 1400000 euros, est évidemment placé sous haute tension en raison de la guerre imminente en Irak. Ce qui n'a pas empêché la présence de nombreuses grosses pointures au départ du premier tee ce jeudi.

Trois membres de l'équipe européenne victorieuse des Etats-Unis l'an dernier en Ryder Cup ont ainsi effectué le déplacement. Soit les Irlandais Padraig Harrington (vainqueur du BMW Asian Open cette saison) et Paul McGinley, de même que le Gallois Philip Price. Sans compter de nombreux outsiders comme le vétéran italien Costantino Rocca (46 ans), l'Anglais Barry Lane ou le Gallois Ian Woosnam, qui a fait un retour remarqué la semaine passée à Dubaï en prenant une troisième place ex-aequo.

Les cartes belges

Côté belge, le Knokkois Nicolas Vanhootegem et le Bruxellois Nicolas Colsaerts sont à la recherche de leur meilleur niveau depuis plusieurs semaines. Si le premier a franchi de justesse le cut à Dubaï, ce ne fut pas le cas du plus jeune joueur du circuit européen (20 ans), qui a rendu deux cartes moyennes (74-76).

La bataille - dans le sens sportif du terme - risque donc de faire rage du côté du Doha Golf Club, une oasis verte au milieu du désert que nous vous avions fait découvrir dans notre rubrique hebdomadaire du mercredi il y a trois semaines. Un décor de rêve qui sera placé sous haute sécurité et qui a engendré par ailleurs une quarantaine de forfaits, dont ceux du Britannique Nick Faldo et de l'Ecossais Paul Lawrie. Quant au jeune Australien Adam Scott, tenant du titre, ce tournoi ne fait pas partie de son programme.

© Les Sports 2003