Thomas Detry et Thomas Pieters font partie des 60 heureux élus qualifiés pour ce DP World Championship de Dubaï. Comme chaque année, le tournoi dégage, pour les joueurs, un petit parfum d’étrennes de fin d’année. Il distribuera en effet un prize money de 8 millions de dollars ainsi qu’un bonus de 5 millions de dollars pour les premiers au classement final de la saison (Race to Dubaï).

En raison des problèmes liés au confinement et aux quarantaines aux quatre coins du monde, plusieurs joueurs ne seront pas de la fête. Jon Rahm, Rory McIlroy, Paul Casey, Louis Oosthuizen, Tony Finau et Adam Scott sont absents. Mais le plateau a néanmoins très belle allure avec, notamment, les Américains Patrick Reed (notre photo) et Collin Morikawa, les Anglais Tommy Fleetwood, Lee Westwood, Danny Willett, Tyrrell Hatton et Matthew Fitzpatrick, le jeune prodige norvégien Viktor Hovland (lauréat la semaine dernière sur le PGA Tour) et le Sud-Africain Christiaan Bezuidenhout (vainqueur des deux derniers tournois sur l’European Tour).

Detry et Pieters n’auront évidemment rien à perdre et auront leur mot à dire. Le parcours (Earth Course) du Jumeirah Estates convient parfaitement à leur style de jeu. Detry a signé une saison très régulière (6 top 10 et un cut raté en 19 tournois) et pointe actuellement dans le Top 20 de la Race. Pieters a, lui, très peu joué (11 tournois à peine) et aborde ce dernier tournoi de l’année très frais et motivé. Du grand spectacle en vue à suivre durant quatre jours sur VOOSport World