L’Anversoise termine deuxième en Australie et assure quasiment sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Une fin de tournoi cauchemardesque (4 bogeys sur ses cinq derniers trous)a empêché Manon De Roey de soulever, ce dimanche, son premier trophée sur le Ladies European Tour. En tête avec cinq coups d’avance au départ du dernier tour du « Women’s New Open », en Australie, la championne anversoise a plutôt bien géré la situation jusqu’au trou n°12. Ensuite, à la fois malchanceuse et sous pression, elle a perdu le contrôle. Malgré deux bogeys (trous 13 et 15), elle était pourtant encore en tête au départ du 17 mais une mauvaise approche lui coûta un nouveau point. Et sur le dernier trou, la jeune Suédoise Julia Engström signait un fabuleux birdie pour sceller sa victoire avec deux coups d’avance.

Pour Manon, vu le contexte, cette deuxième place est évidemment une déception. Mais elle aura tout loisir de positiver dans les prochains jours. Déjà neuvième du tournoi de Bonville la semaine précédente, la n°1 belge a pleinement confirmé sa montée en puissance à Dubbo. En deux tournois, elle a fait le plein de bons points pour les différentes classements internationaux. Elle pointe à la deuxième place de la « Race to Costa del Sol », équivalent du ranking européen de l’année. Elle va faire, ce lundi, un bond de kangourou au classement mondial et elle a quasiment assuré sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo. Ce sont évidemment de très bonnes nouvelles pour la suite de sa saison.