Geoff Ogilvy s’est imposé dimanche haut la main à l’Accenture Match-Play, disputé sur le parcours de Marana (Arizona). La finale, disputée sur 36 trous face à l’Anglais Paul Casey, a été dominée de la tête et des épaules par l’Australien de 31 ans. Celui-ci a en effet pris la tête grâce à un birdie dès le premier trou, avant de creuser progressivement l’écart qui a culminé à 6up, pour s’imposer finalement avec quatre coups d’avance à trois coups du terme.

"J’ai bien joué, très bien même les trois derniers jours. Je me suis amélioré au fil du tournoi (succès au 19e contre Sutherland et Katayama, puis victoires 2&1 contre le Colombien Camilo Villegas en quarts, et contre le Nord-Irlandais Rory McIlroy en demi, NdlR) ce qui est plutôt rare en golf "

Il s’agit du deuxième succès de la saison d’Ogilvy, après le Mercedes-Benz Championship (à 24 coups sous le par !) en janvier à Hawaï, tournoi qui réunit traditionnellement les différents vainqueurs de l’année précédente.

Après une année 2006 faste, où il avait remporté ce même mondial de Match-Play puis, surtout, l’US Open à Winged Food (au nez et à la barbe de Mickelson et Montgomerie), Ogilvy était ensuite quelque peu rentré dans le rang. Le natif d’Adélaïde avait, certes, également remporté le World Golf Championship à Doral l’an dernier, mais n’avait jamais confirmé par la suite dans les Majors. Alors que le Masters d’Augusta approche désormais à grands pas, il y fera figure d’outsider derrière Tiger Woods, un rôle qui lui convient à merveille. Lorsqu’il est cité comme favori, Ogilvy, pro depuis plus de dix ans (1998), ne répond en effet pas encore à l’attente, à l’instar de ses compatriotes Adam Scott ou Aaron Baddeley. A lui de franchir désormais ce cap supplémentaire, afin de venir titiller Woods au faîte de la hiérarchie mondiale, alors qu’il occupe actuellement la 4e place, juste derrière Sergio Garcia et Phil Mickelson.