Un décor de rêve balisé par l’océan sur la presqu’île de Monterey, un championship course de légende avec quelques trous qui défient la raison et une atmosphère magique propre aux clubs historiques : Pebble Beach, qui fête son centième anniversaire et accueille cette année l’US Open, est un véritable lieu de pèlerinage pour les golfeurs. "Si je n’avais plus qu’un parcours à jouer, c’est celui-là que je choisirais…", répète souvent le légendaire Jack Nicklaus.

Le lieu, fût-il sacré, n’a pourtant rien du club fermé et réservé à quelques membres triés sur le volet, comme l’Augusta National ou Cypress Point. Au contraire : il s’agit d’un parcours public, ouvert aux quatre vents, au propre comme au figuré. Mais le bonheur a néanmoins un prix. Le prix du greenfee est de 525 dollars et, pour obtenir prioritairement le sésame, le visiteur est gentiment "invité" à séjourner au "The Lodge" voisin, un palace qui facture la nuit à 1 000 dollars minimum.

Mais, dans cette Mecque du swing, on fait la file dès le lever du jour sur le tee n°1. Des autocars déposent en permanence des passionnés venus des quatre coins du monde. Le pro-shop vend 7 millions de casquettes par an et un photographe propose à chaque visiteur le cliché souvenir pour 50 dollars !

Le parcours est intégré dans un domaine exclusif, au bord de l’océan Pacifique. De nombreux milliardaires, dont Gene Hackman, ont construit leur villa dans les environs. Le général Eisenhower avait, lui-même, sa résidence le long du dernier fairway. Et l’environnement est à la hauteur de ce petit coin de paradis avec des goélands, des phoques, des otaries et des mouettes qui viennent volontiers dévorer les sandwichs des joueurs.

Après être passé aux mains d’investisseurs étrangers, le resort est, depuis 1999, la propriété de la Pebble Beach Company, un groupe d’investissement dans lequel on retrouve notamment Clint Eastwood. La société emploie 1 600 personnes et gère, sur quelques kilomètres carrés, à la fois des parcours de golf, des complexes immobiliers, des hôtels et des restaurants. Elle organise aussi le fameux concours d’élégance automobile qui réunit, chaque année, des voitures de légende. Mais c’est assurément son légendaire parcours de golf - avec le fameux 18e trou longeant les falaises - qui participe le plus à sa notoriété et à son… chiffre d’affaires.Miguel Tasso