Les Américains sont menés 10-8 après les trois journées de doubles. Les 12 simples décideront du vainqueur.

L’équipe internationale abordera la dernière journée de la Presidents Cup, qui se dispute sur le parcours du Royal Melbourne (Australie), avec deux coups d’avance sur son homologue américaine. Après les trois premières journées consacrées aux rencontres de double, la formation du capitaine Ernie Els mène 10-8 face à celle de Tiger Woods. Comme prévu, la victoire finale se jouera donc, ce dimanche (dans la nuit de samedi, en Europe), lors des douze derniers simples.

Avec huit doubles au programme, la journée de samedi a été très intense. Après les « fourballs » du matin, les Internationaux avaient pris une avance confortable au classement (9-5) mais, touchés dans leur orgueil, les Américains sont revenus dans la course à l’occasion des « foursomes » de l’après-midi. Les paires Gary Woodland/Dustin Johnson et Patrick Cantlay/Xander Schauffele ont, notamment, apporté deux points très importants.

A l’aube de la dernière journée, tout reste donc très ouvert et les simples s’annoncent, d’ores et déjà, passionnants. Il reviendra à Tiger Woods, en personne, d’ouvrir le bal. Le joueur américain n’a participé à aucun duel ce samedi, préférant se consacrer full-time à son rôle de capitaine. Il affrontera le Mexicain Abraham Ancer dans un « single » d’ouverture qui pourrait inverser la tendance. Parmi les autres chocs annoncés, signalons ceux qui mettront aux prises Adam Scott à Xander Schauffele, Louis Oosthuizen à Matt Kuchar et Marc Leishman à Rickie Fowler.

Sur le papier, les Américains restent favoris et devraient signer une « remontada » grâce à leur expérience et leur talent. Mais on a vu, depuis le début de l’épreuve, combien les Internationaux étaient motivés et à l’aise sur ce diabolique parcours du Royal Melbourne, balisé par des bunkers titanesques et des greens rapides comme le marbre.

Pour rappel, l’équipe internationale n’a remporté qu’une seule fois la Presidents Cup. C’était en 1998, sur ce même Royal Melbourne.A l’époque, Ernie Els était déjà présent. Mais comme joueur.

Les simples de ce dimanche (nuit de samedi en Belgique) :

Abraham Ancer - Tiger Woods

Hideki Matsuyama - Tony Finau

C.T. Pan - Patrick Reed

Haotong Li - Dustin Johnson

Adam Hadwin - Bryson DeChambeau

Sungjae Im - Gary Woodland

Joaquin Niemann - Patrick Cantlay

Adam Scott - Xander Schauffele

Byeong Hun An - Webb Simpson

Cameron Smith - Justin Thomas

Louis Oosthuizen - Matt Kuchar

Marc Leishman - Rickie Fowler