Le Bruxellois n’a pas réussi à porter l’estocade lors du dernier tour.

Thomas Detry a finalement terminé à la 17e place du Qatar Masters qui s’est déroulé sur le parcours de l’Education City GC (par 71), à Doha. Le tournoi du joueur bruxellois a été irrégulier avec deux cartes de 72 (jeudi et dimanche) et deux cartes de 66 (vendredi et samedi). A l’arrivée, il a terminé l’épreuve à 8 coups sous le par.

Sur ses six tournois joués depuis le début de l’année, Detry n’a manqué aucun cut. C’est la preuve de sa belle forme du moment. Mais il est clair qu’il espérait sans doute davantage que ces places d’honneur, lui qui a plus que jamais en tête de remporter enfin son premier titre sur l’European Tour.

Thomas Pieters va également quitter le petit Emirat avec de la déception dans ses bagages. Considéré comme l’un des grands favoris du tournoi, l’Anversois a terminé en 21e position à 7 sous le par. Très bien parti le jeudi (carte de 66), il n’a pas réussi à conserver le même rythme ensuite, faisant preuve d’une grande irrégularité. La victoire finale est revenue à Espagnol Jorge Campillo, vainqueur en playoff de l’Ecossais David Drysdale, privé ainsi de son premier titre en 499 tournois!

Le calendrier de l’European Tour pour les deux prochains mois a été complètement chamboulé et s’avère très inhabituel. En raison des annulations des tournois prévus au Kenya, en Malaisie et en Chine suite à l’épidémie de coronavirus, seul l’Open d’Inde est encore au programme pour ceux qui n’ont pas le privilège de disputer le WGC Match Play au Texas (25 au 29 mars) et, bien sûr, le Masters à Augusta (9 au 12 avril). Thomas Detry en profitera pour jouer, fin mars, le Corales Punta Cana Championship (PGA Tour), en République Dominicaine. Thomas Pieters devrait également être du voyage sauf s’il entre dans le champ des qualifiés pour le World Match-Play. A priori, Nicolas Colsaerts ne devrait plus jouer avant l’Open d’Andalousie à Valderrama, fin avril.