Nicolas Colsaerts est plus que jamais sur la brèche en cette fin de saison 2011. Le Bruxellois de 29 ans dispute à partir de jeudi l’UBS Hong Kong Open, épreuve de l’European Tour dotée de 2750000$ qui se déroule sur le parcours de Fanling. Soit un par 70 d’un vieux club d’origine anglaise, créé en 1889, sur lequel le n°1 belge a déjà performé par le passé. Agé d’à peine 20 ans, il y avait en effet terminé 11e lors de sa dernière participation en 2002, à égalité notamment avec Nick Faldo et à six coups du vainqueur suédois Fredrik Jacobson.

"Le lay-out ne lui convient pas vraiment, vu qu’il s’agit d’un parcours étroit entouré d’arbres, comprenant seulement deux par 5. Des joueurs comme les Anglais Justin Rose ou Ian Poulter (vainqueur l’an dernier, NdlR) y seront plus dans leur élément. Mais Nicolas est actuellement en forme, et fera de son mieux pour rester bien placé dans la "Race to Dubai" avant la finale la semaine prochaine" nous commente son manager Vincent Borremans.

Si Colsaerts a pour l’instant de bonnes sensations, cela ne s’est pas concrétisé au niveau du score la semaine dernière à la World Cup, la Belgique terminant 28e et dernière à Mission Hills (Chine) suite à une dernière carte de 84.

"Son partenaire Jérôme Theunis était complètement "cuit" le dernier jour, tant physiquement que mentalement. Or, en foursome (formule de jeu où chaque joueur d’une même équipe frappe alternativement sur la même balle, NdlR), Nicolas ne pouvait pas jouer tout seul " poursuit M. Borremans. "Jérôme avait dépensé trop d’énergie lors des trois premiers jours, où il a joué comme il ne l’avait sans doute jamais fait durant toute sa carrière professionnelle ! Tant Jérôme que Nicolas étaient déçus de terminer de la sorte, d’autant que cette carte de 84 ne reflète pas la qualité du jeu développée lors des trois tours précédents. Il faut surtout retenir la première carte de 67 (-5) réalisée face aux Espagnols Jimenez-Quiros".

Quoi qu’il en soit, Colsaerts ne va pas s’appesantir sur son sort pour autant. Désormais 17e de la "Race to Dubaï", avec un peu plus d’un million d’euros engrangés depuis le début de la saison, il lui reste quelques belles cartes à jouer afin de terminer dans le Top 15 final. Ce qui lui permettrait d’obtenir non seulement une partie du bonus de 7500000$ partagé entre les 15 premiers en fonction de leur ranking, mais aussi d’être directement qualifié pour l’US Open 2012. A ce niveau, tout se décidera lors de la finale la semaine prochaine à Dubai, alors qu’une dizaine de joueurs se tiennent dans un mouchoir de poche. Pour participer au Masters d’Augusta, première levée du Grand Chelem 2012, Colsaerts devra par contre se retrouver dans le Top 50 mondial d’ici début mars, alors qu’il occupe actuellement la 76e place. Bref, si sa saison est d’ores et déjà réussie, il lui reste à obtenir la cerise sur le gâteau pour franchir un nouveau palier au faîte de la hiérarchie mondiale.