Le champion nord-irlandais a repris la couronne de l’Américain Brooks Koepka. Les deux hommes se retrouvent cette semaine au tournoi de Los Angeles.

Décidément, le classement mondial en golf est aussi complexe à décrypter qu’en tennis. Alors qu’il ne jouait pas cette semaine, le Nord-Irlandais Rory McIlroy a retrouvé, ce lundi, sa place sur le trône de numéro un mondial aux dépens de l’Américain Brooks Koepka. Les deux hommes étaient séparés de quelques fractions de points à peine mais le Nord-Irlandais a bénéficié de la perte de points de son rival.

Agé de 30 ans, McIlroy a donc entamé, ce lundi, sa 96ème semaine au faîte de la hiérarchie. Seuls Tiger Woods (683 semaines), Greg Norman (331) et Nick Faldo (97) ont fait mieux depuis l’apparition de ce classement.

Cette reprise du pouvoir récompense sa belle régularité au plus haut niveau avec 19 top 10 en 25 tournois en 2019 dont quatre succès (Players Championship, Open du Canada, Tour Championship et WGC à Shanghaï) . Mais, bizarrement, le champion britannique n’a plus remporté un tournoi du Grand Chelem depuis plus de cinq ans (USPGA 2014). Nul doute qu’il fera tout pour renouer avec un succès dans un Major en 2020.

McIlroy n’avait plus occupé la première place du ranking mondial depuis le 20 novembre 2015. Il n’aura d’ailleurs guère le loisir de se reposer sur ses lauriers. Au classement, il ne compte en effet qu’une avance minime sur Koepka (9,8170 contre 9,1555).

Le mano a mano se poursuivra dès ce jeudi lors du Genesis Invitational qui se disputera sur le prestigieux parcours du Riviera Country Club à Los Angeles. McIlroy et Koepka sont tous deux inscrits à ce tournoi doté de 9 millions de dollars de prize money. Le plateau est d’ailleurs très relevé avec les présences d’autres stars mondiales du swing comme Dustin Johnson, Tiger Woods et un certain Jon Rahm, actuellement troisième au classement mondial. En cas de victoire en Californie, l’Espagnol pourrait à son tour briguer la place de number one dès lundi prochain!