De l’avis de nombreux puristes, c’est actuellement le plus beau parcours de Belgique. De fait, avec ses greens manucurés, ses fairways aux allures de tapis et son environnement forestier majestueux, le Royal Antwerp Golf Club roule carrosse et ne vieillit pas d’une ride.

Âgé de 132 ans, le club anversois est le plus ancien de Belgique, le matricule 1 aux yeux de l’histoire. Sur la magnifique terrasse du Club House, le temps semble d’ailleurs s’être figé pour le plus grand bonheur des 1 050 membres et des visiteurs privilégiés.

Flash-back. An de grâce 1888. Sur une plaine sablonneuse de Wilrijk, appartenant au Ministère de la Défense et fréquentée par des militaires, l’Antwerp Golf Club voit le jour. À l’époque, on pratiquait, bien sûr, la discipline sur les links des îles Britanniques. Mais, en Europe continentale, seul le Golf de Pau, créé en 1856, avait déjà pignon sur greens. L’Antwerp joue donc les pionniers. C’est à l’initiative de W.J.R.Watson, un citoyen du pays de Sa Gracieuse Majesté, que les statuts du club sont couchés sur papier. L’anglais est d’ailleurs la langue véhiculaire sur le tee n°1. Et pour cause : le comité et la plupart des membres font partie de la colonie britannique installée en Métropole pour des raisons professionnelles. Ces gentlemen souhaitent y exporter la magie du golf - et d’autres sports comme le football, le tennis ou le cricket - pour meubler leurs loisirs.

Une carte de score de l’année 1900 signale que le parcours était long de 4 699 yards et riche de six par 5 et, même, de deux par 6. On ne dénombrait, en revanche, aucun par 3. Les standards de l’époque étaient, il est vrai, très différents de ceux d’aujourd’hui, notamment en raison du matériel. Un trou de 330 mètres était ainsi considéré comme un par 6 ! Et tout était à l’avenant, notamment au niveau de l’entretien. Faute de véritable tondeuse, il revenait ainsi aux moutons et au berger en charge du terrain de soigner les fairways et ce qui servait de green.

Désireux d’améliorer ses infrastructures et de devenir propriétaire, l’Antwerp Golf Club déménage en 1912 sur ses terres actuelles, à Capellen-Bosch, à une quinzaine de kilomètres d’Anvers et à une demi-heure de train du centre. Histoire de combler les golfeurs, une station de gare est même érigée à proximité du tee n°1.

En 1930, après le rachat de terres supplémentaires, le club (devenu Royal en 1925) dispose d’un "championship course" de 18 trous et d’un parcours de 9 trous. Retouché par le célèbre architecte Tom Simpson, le parcours principal, dessiné initialement par Willy Park Jr, ancien lauréat du British Open, devient une véritable référence qui accueille les plus grandes compétitions.

Aujourd’hui, le Royal Antwerp Golf Club roule toujours carrosse et garde le même cap gagnant. Attaché aux grandes valeurs du golf, à la tradition et à l’esprit familial, il va de l’avant. Sportivement, il est toujours en première ligne. Ce n’est pas un hasard s’il est le tenant du titre d’Interclubs en Messieurs 1. Et ses infrastructures sont tout aussi remarquables. La récente rénovation du Club House en est la plus belle preuve. Les deux parcours - le Tom Simpson Course de 18 trous et le Dormy House de 9 trous - font l’objet de toutes les attentions, sous la supervision de Barry Williams, le nouveau Head Greenkeeper. De nombreux arbres ont été abattus pour aérer les tees et les greens, en collaboration avec les instances de Natuur en Bos. Le résultat est bluffant avec, malgré les obligations liées au zéro phyto, 27 trous parfaitement entretenus et de très haut niveau.

La devise du club vaut mieux que tous les beaux discours : "A family of golfers since 1888".

Suivez toute l’actu du golf sur notre page Facebook @lalibregolf