Les Etats-Unis mènent 10-6 à l'issue des deux journées de doubles de la Ryder Cup, disputées au Medinah Country Club, près de Chicago. L'Europe possède encore une petite chance d'inverser la tendance ce dimanche lors des 12 matches en simples, même si cela semble très difficile. Ce samedi, seule la paire anglaise Rose/Poulter s'est imposée lors des Foursomes matinaux, ainsi que les paires Garcia/Donald et McIlroy/Poulter lors des Fourballs.

Ian Poulter était “on fire” en réussissant un finish éblouissant, sous la forme de 5 birdies sur les 5 derniers trous. Ce qui ne fut malheureusement pas le cas de Nicolas Colsaerts. Après la perte 2&1 en foursome avec Garcia, le “Belgian Bomber” s'est incliné 1up avec Lawrie contre la solide paire Dustin Johnson/Matt Kuchar. Contrairement à la veille, Colsaerts n'a pas été très en veine au putting, sa balle tournant à cinq reprises autour du trou. Il a cependant réussi trois birdies, contre un seul à son partenaire écossais.

“Mes putts étaient un peu trop appuyés aujourd'hui. C'est un peu frustrant, parce qu'ils ont toujours “vu” le trou... mais ils ne sont pas rentrés. Cela fait mal, tout comme le putt venu de nulle part de Dustin Johnson au trou n°17. Mais bon, je me sens plus que jamais prêt à prendre un point pour l'Europe en single ce dimanche”.

A noter que les Etats-Unis ont déjà réussi à renverser un score de 10-6, en 1999 à Brookline. L'Europe peut donc toujours rêver d'un exploit afin de conserver le Trophée...