Golf

Les différents clubs du Royaume ont vécu le week-end dernier au rythme des traditionnels Interclubs nationaux. Ceux-ci ont connu bien évidemment leur lot d’émotion. Dans ce cadre, le système mis en place cette année en division 1 messieurs 1 et dames 1 (poule de 4 en round-robin, suivi d’une demi-finale), a répondu parfaitement à l’attente, tant au niveau de l’équité sportive que du suspense, omniprésent.

En messieurs 1, Waterloo pensait probablement avoir fait le plus dur en remportant la finale avant la lettre, samedi, sur le terrain magnifiquement préparé de Rigenée : 5-2 contre les champions en titre de Rinkven ! Et ce via deux succès en foursomes, suivis des victoires en singles d’Alexandre Bailly, Nicolas De Wagheneire et Jean Relecom. Cette performance permettait aux Waterlootois d’affronter Sept Fontaines, 2e de la poule B, tandis que Rinkven devait se frotter au Ravenstein. Les Anversois sortirent cependant du guêpier sur le fil, en s’imposant 4-3 via deux succès en foursomes tandis que Stefan Boschmans (au 19e) et Jack Boeckx (1up) apportaient les deux derniers points nécessaires et suffisants.

Il semblait logique de retrouver dès lors une finale Rinkven-Waterloo, ce vendredi 1er mai au Royal Antwerp, le plus vieux club du Royaume remplaçant au pied levé le Royal Zoute.

Mais les Waterlootois se sont fait surprendre de leur côté par leurs voisins de Sept Fontaines !

"Cela ne s’est pas joué à grand-chose, et je tiens d’ailleurs à mettre en avant le grand esprit de sportivité du Waterloo, qui nous a donné le point lors du premier foursome", nous signale Didier Engels, promu cette année capitaine des Messieurs 1 de Sept Fontaines.

Lors du 19e trou, Sébastien Wulf a commis en effet une double touche en touchant la balle à l’adresse. Sans attendre l’avis de l’arbitre, le capitaine Peter Wulf a décidé de donner le point à Sept Fontaines. Un point permettant de partager les foursomes et qui s’avérera crucial, Waterloo s’inclinant finalement 4-3 ! En singles, Nicolas Benon, auteur de 4 birdies sur les 9 premiers trous, a en effet pris la mesure de Nicolas De Wagheneire, tandis que Louis De Poortere, mené 3 down, s’est imposé finalement 1up face au jeune Raphaël Higuet (15 ans). Vu les défaites du Français Laurent Martin face à Michael Jones et de François Verheyen, au terme d’un match de très haut niveau contre Jean Relecom, il restait à Mathieu Sougné à parachever le travail. Ce qu’il a fait en menant de bout en bout face à Sébastien Wulf pour gagner 2/1.

"Notre objectif était simplement le maintien, avant d’atteindre la finale d’ici trois ans avec l’apport dès la saison prochaine des jeunes talents Raphaël Picone et Nicolas Vendredi. Nous avons pris tout le monde de court, y compris nous-même !" poursuit Didier Engels. "Personne n’avait prévu de jouer la finale, ce vendredi à l’Antwerp. Pour l’anecdote, nous devons d’ailleurs rapatrier Louis De Poortere d’Angleterre Nous jouerons crânement notre chance."

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que les "tuniques noires" de Sept Fontaines ont mis en place ces dernières années une politique de jeunes qui porte désormais ses fruits. Ce n’est en effet pas un hasard si le club de Braine l’Alleud a conquis le titre en Juniors, il y a une dizaine de jours au Bercuit, tandis que les Messieurs IV, équipe composée essentiellement de Juniors, a atteint à nouveau la finale des Interclubs cette année !

En Dames, la finale attendue entre les championnes en titre de Rigenée et leurs dauphines de Waterloo aura bien lieu, ce vendredi à Kapellen. Les deux équipes brabançonnes ont en effet dominé toutes les deux leur poule ainsi que leur demi-finale, Rigenée s’imposant 6-1 contre Rinkven et Waterloo 5-2 contre Latem sur ce même parcours anversois.