Le monde du golf belge cherchait ces dernières années son roi, elle a trouvé dimanche son empereur du côté du Royal Waterloo Golf Club (Ohain), théâtre du Telenet Trophy 2007.

Nicolas Vanhootegem a en effet remporté de façon magistrale cette épreuve du Challenge Tour européen dotée de 130 000 euros. Le Zoutois de 34 ans s'est imposé à 17 coups sous le par, avec quatre coups d'avance sur le runner-up, le Chilien Felipe Aguilar (-13). Nicolas Vanhootegem était en tête à l'entame de la journée finale, suite à d'excellentes premières cartes (68-65-68), marquée notamment par un hole in one réussi vendredi sur le trou n°15. Il a bouclé dimanche son parcours très solide en 70 coups, comprenant 16 par et conclu par deux birdies sur les trous n°15 et 18. Auparavant, il avait juste enquillé un putt pour sauver son par sur le trou n°12 et failli réussir une sortie de bunker gagnante au trou n°6, tout en ayant des chances de birdies sur tous les autres trous !

Si comparaison n'est pas raison, de nombreux amateurs présents à cette véritable fête du golf belge soulignaient que cette prestation de Vanhootegem rappelait quelque peu celle réalisée par l'Anglais Nick Faldo lors du British Open de 1987, où il avait réalisé 18 par le dernier jour pour battre Paul Azinger.

Certes, il ne s'agissait ici "que" d'une épreuve du Challenge Tour.

Mais le niveau développé durant les quatre jours par de nombreux joueurs (dont notamment l'Italien Edoardo Molinari et le Français Anthony Snobeck) était véritablement digne de l'élite européenne !

Didier de Vooght de retour

D'autres Belges ont d'ailleurs participé pleinement à la réussite de cet événement en se mettant au diapason. A commencer par Didier de Vooght. L'Anversois, en manque de réussite ces derniers mois, a en effet profité pleinement de la chance qui s'offrait à lui de s'illustrer à ce niveau, alors qu'il n'y possède plus de catégorie. Il a ainsi bouclé ses deux premiers parcours en 65 et 66 coups pour occuper le leadership provisoire, avant de faiblir quelque peu le week-end (72-75) pour terminer 4e (-10), dépassé sur le fil par l'Anglais Robert Coles (-11), auteur de la meilleure carte dimanche (64).

De son côté, Nicolas Colsaerts, favori de l'épreuve sur le parcours de son home-club, a partagé finalement la 8e place. Toujours dans le coup au "turn" malgré un lip-out pour 3 putts au 3 suivi d'un bogey au 4, il vit ses derniers espoirs s'envoler avec unpitch raté au 12 suivi d'un triple bogey au 13 (deux sorties de bunkers ratées et deux putts).

Enfin, notons la belle remontée de Jérôme Theunis, qui termine 17e suite à une dernière carte de 69, tandis que Arnaud Langenaeken, qui a soufflé le chaud et le froid tout en ayant lutté vaillamment pour passer sur le fil le cut fixé dans le par, a pris la 54e place et le Gantois Manoël Willems la 68e.

Le jeune amateur de Keerbergen Xavier Feyaerts, septième Belge parmi les 18 en lice à avoir passé la limite fatique - une autre performance en soi ! - a pris quant à lui la 59e place. Ce qui démontre aussi que le golf belge a un bel avenir devant lui, à condition de poursuivre les efforts entrepris depuis quelques années afin de permettre à l'un ou l'autre joueur d'atteindre le circuit européen principal.