ENVOYÉ SPÉCIAL EN ESPAGNE JEAN-FRANÇOIS JOURDAIN

BELGIQUE: De Greve, Coudron, Renaer, Letier, Petre, Van den Balck, L. Vandeweghe, Houssein, Luycx, Ch. Vandeweghe, Brulé, puis Reckinger, Dewever, Dijkshoorn, Brooke et Leroy (pour les strokes).

AFRIQUE DU SUD: Hibbert, Jackson, Ravenscroft, Clark, Rose-Innes, Jacobs, I. et S. Evans, Fulton, Smith, Nicol, puis Denne, Basson, Symons, Bam et Staniforth (pour les strokes).

ARBITRES: MM. Ch. Blasch (All) et S. Putra (Can).

CARTE JAUNE: 85e Letier.

LES BUTS: 2e Ch. Vandeweghe (1-0); 8e Brulé sur pc (2-0); 13e I. Evans sur pc (2-1); 70e Clark (2-2).

LES STROKES: Brulé (1-0); Nicol (1-1); Coudron (2-1); Symons (2-2); Luycx (à côté); Denne (sur la barre); Petre (3-2); S. Evans (arrêt de Leroy); Reckinger (arrêt du gardien); Fulton (3-3). Mort subite : Symons (3-4), Brulé (arrêt du gardien).

MADRID La journée du 13 mars sera marquée d'une pierre noire dans le jardin du hockey belge. Cela restera le jour où les Diables Rouges, qui avaient tout en main pour se qualifier pour les JO, ont craqué nerveusement.

Après un départ en trombe, ils menaient 2-0 après huit minutes, grâce à un but de Charles Vandeweghe et un pc de Zoulou Brulé. Le tout fut vite tempéré par un but sud-africain sur pc à la 13e: tir de Nicol, sauvetage de De Greve et rebond de Evans (2-1). Malgré une intense pression sud-africaine, les Diables Rouges parvinrent à garder ce score jusqu'au repos.

La suite du match prouva que les Belges avaient fait le plus dur. En deuxième période, les Sud-Africains montrèrent des signes de fatigue de plus en plus évidents et ne construisirent plus rien de valable. Sur un contre rapide entre Luycx et Brooke, la Belgique passa à nouveau tout près du 3-1, le gardien sud-africain parvenant à dévier la balle de justesse en corner. La victoire était proche, mais à 14 secondes de la fin, une décision arbitrale contestable accorda aux Sud-Africains un dernier coup franc, vite joué vers Clark au bord du cercle (2-2).

C'était le premier coup de massue, mais le calvaire ne faisait que commencer. Les prolongations n'ayant rien donné, il a fallu passer par les strokes. Et là encore, la Belgique eut sa chance. Après les quatre premiers tirs, elle menait 3-2 et si le stroke de Reckinger rentrait, les Belges allaient aux Jeux. Hélas, le jeune Anversois rata son envoi et dans la foulée, Jean-Philippe Brulé croqua le sien, tandis que les Sud-Africains restaient maîtres de leurs nerfs. 14 secondes et un stroke raté, voilà la distance qui séparait les Belges d'Athènes. Le sport peut être cruel, mais en face de certaines situations, on ne trouve pas de mots...

© Les Sports 2004