C'était la journée des partages

JEAN-FRANÇOIS JOURDAIN

En division II comme parmi l'élite, on disputait dimanche la dernière journée des matches aller. Une journée qui n'a pas inspiré outre mesure les acteurs, puisque quatre matches se sont terminés sur un partage, et que les deux victoires n'ont été acquises qu'à l'arraché et sur un seul but d'écart ! Pour le même prix, on aurait donc eu une journée pour rien. Pour l'heure, ce sont (sans énorme surprise) le deuxième et le troisième du classement, à savoir le Watducks et Malines, qui sont les bénéficiaires de la journée: ils se rapprochent du Pingouin, qui est champion d'automne, et larguent le Daring, toujours arrimé à la quatrième place néanmoins.

Les joueurs de Gérald Cosyns n'ont nullement démérité contre les Brabançons. Ils menèrent rapidement par Arnaud de Laveleye avant de heurter un montant. Le Watducks, inexistant jusque-là, se reprit après le repos et égalisa sur son premier pc par Xavier Degrève. Les Molenbeekois repartirent de plus belle et se détachèrent à 3-1 par Gilles Vander Schelde sur pc et Nicolas Sinia. A dix minutes de la fin, ils pensaient bien avoir course gagnée, mais le Watducks termina le match en force. Xavier Degrève fit 3-2 sur pc, François De Saedeleer rata un stroke mais Ben Taylor sur un beau travail de Benjamin Van Hove et Guerric Auriel renversèrent encore la vapeur!

Pendant ce temps, le Pingouin s'est fait accrocher au Relax, qui vaut nettement mieux que son classement et aurait d'ailleurs pu s'imposer. Pourtant, les joueurs de Patrick Raes menaient 0-1 après dix secondes, un record sans doute (Benoît Maque), et 0-2 après dix minutes sur un own-goal de Ch. Muschs. La deuxième mi-temps vit un changement de décor complet: Guillaume Rutsaert eut beau rater un stroke, il se vengea en convertissant un pc et Gus Hansen égalisa peu après. En fin de match, le même joueur et Manigart eurent la victoire au bout du stick.

DE JUSTESSE

Scénario à peine différent pour Malines qui se déplaçait au Merlo. Wouter Minsaert marqua avant et après le repos, mais lorsque Stéphane Herbauts réduisit l'écart, le Merlo développa une offensive non-stop qui aurait pu aboutir avec un peu d'opportunisme.

Au lieu de cela, voilà les satellites ucclois sur le premier siège à bascule, car Huy a pris son premier point depuis longtemps. Le Parc menait pourtant 2-0, lui aussi, sur deux buts de Clément Bingen aux 50e et 55e minutes, ce après avoir copieuement dominé. Les Hutois y crurent cependant jusqu'au bout et Geoffroy Destexhe et Philippe Demey (ce dernier avec la complicité de Merck) sauvèrent un point in extremis.

Dernier au classement, l'Amicale a également pris un point à l'Ombrage après avoir longtemps mené à la marque. Ce n'est qu'en fin de match que Philippe Simar égalisa, mais les Woluwéens avaient raté beaucoup d'occasions de but auparavant. Enfin, le Baudouin a lui aussi conquis un point au Kalenberg. Nicolas Flamencourt avait ouvert la marque au quart d'heure, mais à dix minutes de la fin Mathieu Toussaint égalisa et les Dilbeekois souffrirent encore en fin de match. Sans conséquences

© La Libre Belgique 2000

™TOURLLB BASPAG 3202C BAT 4 04-12-00 20:16.02