L'Orée dans un fauteuil, sans le cigare

Un parfum d'une équipe qui peut doucement commencer à rêver au titre se dégage de cette Orée-là, qui poursuit triomphalement sa marche en avant. Attention, danger!

RENAUD HERMAL

UCCLE SPORT

0-2

ORÉE

Quoi qu'on en pense à l'Orée du bois, la formation de Patrick Hermans, un coach que l'on commence enfin (!) à prendre au sérieux au plus haut niveau, ne peut plus se cacher. Cette équipe à l'étoffe de succéder au Dragons au titre de champion de Belgique. À vrai dire, aucune équipe actuellement n'est capable d'inquiéter cette formation qui ne manque pas d'atouts. La preuve en a encore été donnée dimanche lorsque les jeunes Ucclois ont dû logiquement courber l'échine face à l'armada woluwéenne (0-2).

La victoire de l'Orée est logique car elle s'est construite sur des bases solides et pleines de maturité. Et c'est sans doute cela le petit quelque chose qui a fait la différence. Uccle est passé à côté de son rendez-vous parce qu'il n'a pas pu trouver la parade au jeu oréen mais aussi parce qu'il n'a pas pu canaliser son envie manifeste de bien faire.

Oui, Uccle Sport a confondu vitesse et précipitation et a fait preuve d'immaturité aux moments cruciaux. On pense bien évidemment aux neuf minutes durant lesquelles les joueurs d'Alain Geens eurent une supériorité numérique de 3 et 2 hommes (trois cartes jaunes en quelques minutes) sans pour cela pouvoir tromper l'excellent Deneumostier qui remporta son duel face à Jeremy Zembsch au concours des pc.

Toutefois, le spectacle offert n'a pas été grandiose et l'on pense principalement aux trente premières minutes de jeu. L'Orée obtint sept pc mais un seul put être exploité. En face, Uccle Sport se montrait stérile en attaque. Il fallait un but pour ouvrir le match et il tomba du stick de Willems qui porta ses couleurs aux avant-postes. Uccle Sport se montra enfin dangereux mais sans conséquence au marquoir.

La seconde période fut nettement plus agréable avec un festival de duels et une kyrielle d'occasions. L'Orée fit le trou via De Scheemaekere sur pc, avec un missile dans le plafond. On ne voyait pas comment Uccle Sport pouvait revenir dans le match car sa division offensive se montra parfois trop personnelle, parfois imprécise Il en fallait vraiment plus pour déstabiliser l'Orée qui voit d'un mauvais oeil l'arrivée de la trêve. C'est vrai qu'avec sept victoires consécutives

© La Libre Belgique 2000