Un derby comme on en redemande!

Une tradition tenace veut qu'il se passe toujours quelque chose lors d'un derby entre le Beerschot et l'Héraklès. Ce fut encore le cas : le premier nommé l'a emporté au terme d'un match à grand suspense. Largement mérité...

JEAN-FRANÇOIS JOURDAIN

BEERSCHOT

4-3

HÉRAKLÈS

Une tradition tenace veut qu'il se passe toujours quelque chose lors d'un derby entre le Beerschot et l'Héraklès. Ce fut encore le cas.

Le début de match fut lierrois. De Saedeleer dut faire appel à tout son talent pour contrer un pc de Reckinger et une déviation de deChaffoy, avant de voir un centre perdu heurter son montant. Au quart d'heure, les Ours s'enhardirent. Ph.Goldberg oublia d'abord de marquer après un beau triangle avec Kholopov et Klimovitch, puis un revers magistral de ce dernier trouva les filets latéraux, et enfin le Biélorusse fut plus heureux sur lc où il put encadrer le jeune Gauthier Roels (1-0).

L'Héraklès, piqué au vif, égalisa sur une des rares actions dangereuses de deChaffoy, mais deux minutes plus tard un pc en force de John Goldberg disparut dans le but via les guêtres de Roels (2-1), score au repos.

On rejouait depuis deux minutes lorsqu'une action Kholopov- Klimovitch se termina par un tir violent du Biélorusse (3-1). Peu après, Roels évita le 4-1 devant Kholopov. Cela sentait le roussi pour l'Héraklès, qui y crut néanmoins et revint à la marque sur deux strokes, le premier pour un arrêt fautif de Klimovitch sur pc et le deuxième sur un kick de Schaar après un débordement de Schuermans. Les Anversois protestèrent, à tort comme le confirma leur gardien, Diercxsens se faisant exclure après avoir bousculé M.Stappaerts. Mais les Mauves méritaient de gagner et après un pc de Th.Collin sur le montant, Klimovitch marqua son 3ebut sur un rebond de pc (4-3).

© La Libre Belgique 2000