"Nous n'avons jamais été aussi forts"

La division d'Honneur a rendu son principal verdict. La 1 B a fait de même. Seule la division 1 A affiche encore un réel suspense. Le Wellington, qui affrontera dimanche en match d'alignement le White Star pour la deuxième fois en deux semaines, est bien parti pour remonter en Honneur, une saison après en être descendu.

ENTRETIEN JEAN-FRANÇOIS JOURDAIN

La division d'Honneur a rendu son principal verdict. La 1 B a fait de même. Seule la division 1 A affiche encore un réel suspense. Le Wellington, qui affrontera dimanche en match d'alignement le White Star pour la deuxième fois en deux semaines, est bien parti pour remonter en Honneur, une saison après en être descendu. Entretien avec sa figure de proue et joueur le plus expérimenté, le docteur Arnaud Deltour, mieux connu dans le monde du hockey sous le surnom de "Boule".

Médecin et hockeyeur de haut niveau : une gageure ? "Mettons que j'ai la chance d'avoir une compagne compréhensive, qui joue elle-même au hockey" confie Arnaud Deltour. "Depuis que nous sommes passés à trois entraînements par semaine, j'ai à peine le temps de tout caser. Je suis régulièrement en garde appelable, ce qui m'a déjà valu plusieurs fois de quitter l'entraînement, mais encore jamais le match... Touchons du bois !" Quoi de moins étonnant que dans ces conditions, cet orthopédiste en 4e année d'assistanat ait dû renoncer à une carrière d'international qui, elle, eût été impossible à combiner ?

Le Wellington n'a pas vraiment bien commencé la saison : deux défaites, au Daring et contre l'Old Club. "Mais il y avait trop de blessés, six joueurs absents c'était vraiment dur à gérer. Difficile d'accrocher le bon wagon, mais une fois qu'ils sont revenus, nous n'avons plus subi qu'une défaite au Baudouin. Ce qui a changé au Well ? Rien, précisément. Nous avons deux Argentins en plus, qui se sont très bien fondus dans le groupe, et pour le reste nous suivons les consignes de notre coach, Lucas Santurio. Son tempérament offensif et sa rigueur nous apportent beaucoup et ont permis à notre équipe, très jeune, de progresser rapidement. Avec mes 28 ans, je suis le joueur le plus âgé !"

Dimanche prochain, le seul match au programme sera la rencontre à rejouer entre le "Well" et le White Star. "Une erreur technique d'arbitrage. Un de nos joueurs a poussé sur le banc un juron que l'un des arbitres a pris pour lui. Il a exclu le joueur en question, mais il aurait dû en retirer un du jeu. On ne discute pas le replay, c'est assez logique." philosophe "Boule" Deltour. "Nous les avons déjà battus deux fois cette saison, 5-3 et 5-2, mais nous savons qu'il ne faut pas les prendre à la légère, d'autant qu'ils jouent vraiment leur peau cette fois-ci. Mais nous avons une belle chance à saisir. En cas de victoire, nous dépassons l'Orée à la différence de buts. Tout se jouera alors pendant la dernière journée, qui nous verra accueillir l'Old Club. Un match qui s'annonce particulièrement chaud."

Après avoir perdu en route de nombreux jeunes formés au club, le "Well" semble à nouveau être sur le bon chemin. "Je joue depuis 13 ans en équipe première et je pense que nous n'avons jamais été aussi forts. Il existe actuellement chez nous un culte de la victoire" conclut "Boule" Deltour.

© La Libre Belgique 2007